Espace pro
Rechercher

  1.  Quel est l’impact du tabagisme sur la santé ?

Durant le XXe siècle, le tabac a causé 100 millions de morts dans le monde entier et ce nombre risque de s’élever à 1 milliard pour le XXIe siècle si rien ne change. En France, le tabagisme est la première cause de mortalité évitable, avec environ 73 000 décès chaque année.
En moyenne, un fumeur régulier sur deux meurt prématurément des causes de son tabagisme, et la moitié de ces décès se situent entre 35 et 69 ans.
Les conséquences du tabagisme sur la santé d'une population sont détectables de 20 à 30 ans après que cette population ait commencé à fumer. Le tabagisme féminin étant apparu beaucoup plus tard que le tabagisme masculin, les femmes ont longtemps été moins touchées que les hommes. Toutefois, aujourd’hui le taux de cancers du poumon féminins, qui n’a cessé de croître depuis les années 90, se rapproche du taux de cancers du poumon masculins en diminution depuis à peu près les mêmes années suite au recul du tabagisme masculin entamé au début des années 60. En 2025, le nombre de décès féminins par cancer du poumon devrait égaler le nombre de décès par cancer du sein.

Il n’existe pas de seuil au-dessous duquel fumer n’expose pas à un risque accru de cancer du poumon. Pour réduire ce risque, le seul objectif est d’arrêter de fumer.

Retour en haut de page 

  2.  Depuis quand sait-on que le tabac est nocif pour la santé ?

Les premières observations de médecins sur les méfaits du tabac remontent au XVIIe siècle, mais ce n’est qu’au début du XIXe siècle que la nicotine est identifiée comme un composant du tabac. Il faudra attendre les années 1950 pour que les premières études épidémiologiques prouvent indiscutablement la toxicité du tabac. Aujourd’hui, des études de plus en plus nombreuses démontrent cette nocivité. Les experts affirment que si le tabac arrivait sur le marché aujourd’hui, il ne serait pas autorisé à la vente en raison des dangers qu’il représente. 

Retour en haut de page 

  3.  Est-il vrai que le tabac tue ?

Les risques que courent les fumeurs de voir se détériorer leur santé, leur qualité de vie et leur bien-être ont été démontrés depuis longtemps. On estime que 73 000 personnes meurent chaque année du tabagisme en France.

Retour en haut de page 

  4.  A partir de combien de cigarettes par jour y a-t-il un risque ?

Il n’existe pas de seuil au-dessous duquel fumer ne représente pas de risque. Le risque d’être victime d’un cancer du poumon dépend du nombre de cigarettes que l’on fume chaque jour, mais surtout de l’ancienneté de son tabagisme.

Retour en haut de page

  5.  Tous les cancers sont-ils liés au tabagisme ?

Un cancer sur trois est dû au tabagisme. Le plus connu est le cancer du poumon, dont 90 % des cas sont liés au tabagisme actif et 5 % au tabagisme passif (dans le cas d’une exposition régulière à la fumée d’une autre personne). Mais d’autres cancers sont également causés par le tabac : gorge, bouche, lèvres, pancréas, reins, vessie. Le cancer de l’œsophage est plus fréquent en cas d’association du tabac et de l’alcool. Certaines études trouvent aussi un lien entre tabac et cancer de l’utérus.

Retour en haut de page 

  6.  Quels sont les risques de maladies cardiovasculaires ?

Le tabagisme est un des principaux facteurs de risque d’infarctus du myocarde. Les accidents vasculaires cérébraux, l’artérite des membres inférieurs, les anévrismes, l’hypertension artérielle sont également liés, en partie, à la fumée de tabac. L’atteinte vasculaire peut aussi provoquer des troubles de l’érection.

Retour en haut de page 

  7.  Quels sont les dangers durant la grossesse ?

Fumer durant la grossesse comporte de multiples risques pour la grossesse elle-même et pour le développement du fœtus. Le risque le plus connu est un développement insuffisant du fœtus principalement causé par le passage de monoxyde de carbone (CO) dans son sang, où il prend la place de l’oxygène. Pour le bébé, il en résulte une prise de poids insuffisante de l’ordre de 300 grammes à la naissance. Ce faible poids peut entraîner de gros problèmes lorsque le bébé naît prématurément. Le problème est le même si la femme enceinte est soumise au tabagisme passif.

Retour en haut de page 

  8.  L’asthme est-il lié au tabagisme ?

Le tabagisme n’est pas le responsable de l’asthme, mais il en augmente l’intensité, la durée et la fréquence des crises. Il en va de même pour le tabagisme passif.

Retour en haut de page

  9.  Le tabagisme provoque-t-il des infections ORL ?

Les infections nez-gorge-oreilles sont plus fréquentes chez les fumeurs actifs, et même chez les enfants soumis au tabagisme passif. Des études montrent en effet que les otites récidivantes sont deux fois plus fréquentes chez ces enfants.

Retour en haut de page 

  10.  Que contient la fumée de cigarettes ?

La fumée de cigarettes est un aérosol, un mélange de gaz et de particules qui contient quatre mille substances, dont plus de quarante sont cancérigènes. Une cigarette contient du tabac, de la nicotine, des agents de saveur et de texture : c’est ce qu’on lit sur les paquets de cigarettes. Ce qu’on ne sait pas toujours, c’est qu’une fois allumée, la cigarette devient une véritable usine chimique. Sa combustion provoque la formation de très nombreuses substances toxiques, dont les goudrons, des gaz toxiques (monoxyde de carbone, oxyde d’azote, acide cyanhydrique, ammoniac) et des métaux lourds (cadmium, mercure, plomb, chrome).

Retour en haut de page 

  11.  Quelles sont les substances responsables des cancers ?

Un fumeur d’un paquet par jour inhale 250 ml de goudrons par an, soit l’équivalent de deux pots de yaourt. Les goudrons sont la principale substance responsable des cancers liés au tabagisme. Ils regroupent un très grand nombre de substances (notamment des hydrocarbures comme le benzène). Ils recouvrent les poumons d’une substance gluante brun-noir et ont aussi un effet nocif sur les tissus et les muqueuses.

Retour en haut de page 

  12.  Est-ce que les cigarettes light sont moins dangereuses ?

La composition de la fumée des cigarettes dites « légères », light ou milds est presque identique à celle des cigarettes classiques. L’effet light repose essentiellement sur la présence de petits trous au niveau du filtre, qui permettent de diluer la fumée. Ces termes sont donc trompeurs et les fabricants de cigarettes n’ont plus le droit de les utiliser en France.

Retour en haut de page

  13.  Qu’est-ce que le monoxyde de carbone ?

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique formé lors de la combustion de la cigarette. Il a la propriété de se fixer sur l’hémoglobine du globule rouge à la place de l’oxygène. Il en résulte un moindre taux d’oxygène dans le sang et les organes. Par manque d’oxygène, ceux-ci ne peuvent travailler efficacement. Pour contrer cet effet, la fréquence cardiaque et la pression artérielle augmentent, ce qui accroît les risques d’accident cardiaque et vasculaire.

Retour en haut de page

  14.  Pourquoi la cigarette est-elle irritante ?

Les substances irritantes, très diverses, se révèlent lors de la combustion de la cigarette. Il s’agit, entre autres, de l’acétone, des phénols et de l’acide cyanhydrique. Ces substances attaquent les muqueuses respiratoires, modifient le tapis muco-ciliaire des bronches et petites bronchioles, et altèrent la protection des parois alvéolaires. Elles affectent donc la capacité de respiration. Combinées aux goudrons, elles favorisent l’inflammation des bronches et la toux.

Retour en haut de page

15. Qu’est-ce qu’un additif du tabac et quels sont les risques associés ?

Pour la plupart, les personnes savent que fumer des cigarettes est dangereux pour la santé, en raison des milliers de composés qui sont produits et libérés dans la fumée lorsque la cigarette se consume, certains d’entre eux (des centaines) étant toxiques. Mais ce que les gens ignorent peut-être c’est que les fabricants de tabac ajoutent à leurs cigarettes des ingrédients autres que le tabac (cacao, concentré de jus de pruneau, sucres, composés d’ammonium…), qui affectent la composition chimique de la fumée. L‘usage de ces ingrédients, appelés additifs du tabac, sert notamment à donner un arôme particulier à la cigarette, contrôler la façon dont la cigarette se consume ou encore maintenir l’humidité du tabac et éviter ainsi qu’il se dessèche. Les fabricants de tabac se servent des additifs pour rendre les cigarettes plus attrayantes en masquant certains des effets indésirables liés à l’inhalation de tabac brûlé. Plus la cigarette est agréable plus il est facile pour le fumeur de maintenir son habitude, ce qui augmente donc la probabilité qu’il devienne dépendant. Des études ont également montré que la combustion des additifs du tabac peut former des composés nocifs pour la santé. Cependant, il est très difficile d’étudier les effets d’un additif pris de manière isolée en raison de l’effet conjugué global de tous les produits chimiques contenus dans la fumée de tabac.

Pour plus d'informations sur les différents additifs, consultez les fiches du LNE : cliquez ici.

Retour en haut de page

  16. Est-ce qu'on peut prendre sans risque la pilule quand on fume  ?

Seules les pilules combinées posent problème quand on fume.
Même si le risque absolu de survenue d’un accident cardiaque est plus faible avant 35 ans,  il est important de savoir qu’à tout âge la consommation de tabac associée à la prise d’une pilule combinée augmente le risque cardiovasculaire. 
Si vous fumez, signalez-le à votre médecin ou à une sage-femme, ils vous proposeront une méthode contraceptive adaptée : une pilule microprogestative, un DIU (stérilet) au cuivre ou hormonal – toutes méthodes qui peuvent être prescrites sans danger à une femme qui fume, quel que soit son âge.

Retour en haut de page