Espace pro
Rechercher
Il y a encore quelques mois, je promettais à mon entourage que j'allais arrêter de fumer pour leur faire plaisir. Je n'ai cessé de me requestionner sur cette notion de plaisir depuis mon arrêt qui remonte à 24 jours aujourd'hui (le mois sans tabac). Pour moi, fumer c'était donner de la crédibilité à ma personnalité. Une femme forte, libre et surtout indépendante. En réalité je ne l'étais pas, j'étais dépendante à cette image, à cette illusion et surtout au tabac.
Puis j'ai réalisé que si je n'avais pas envie d'agir pour moi et uniquement pour les autres, jamais je ne parviendrais à être motivée. J'avais peur, j'étais pleine de craintes. A quoi ressemblerait mon monde si je devais subir l'envie constante et la non satisfaction de celle-ci ?

Et puis j'ai sauté le pas grâce à l'initiative du mois sans tabac. J'en ai parlé avec mes proches, avec mes collègues et avec des inconnus sur les réseaux sociaux. On allait se lancer ensemble. Les fumeurs et les non fumeurs, ceux qui soutiennent et ceux qui participent.

Je ne vais pas vous mentir, au début je pensais que j'allais de temps en temps tricher et me cacher pour en allumer une. Mais même cette idée m'a effrayé ! Je souhaitais me libérer de toute dépendance et relever ce défis.

Je suis sortie le soir d'halloween et j'ai fumé, fumé et encore fumé pour me souvenir de cette sensation, qui, je pensais, aller me manquer. Un sans domicile fixe m'a accosté pour que je lui en donne une et j'ai décidé de lui laisser mon paquet. Je suis rentrée chez moi, dégoûtée par l'odeur du tabac et par le goût qui m'en restait.

Le premier jour, je suis restée enfermée chez moi pour passer le plus difficile : les premiers effets secondaires. Au final ça s'est bien passé. Le deuxième jour, je ne pensais pas que les bénéfices de l'arrêt se montreraient aussi vite. Je me sentais libre et légère. Le troisième jour, j'ai décidé de devenir sérieuse dans cette démarche et je me suis débarrassée de tout ce qui me restait. Ainsi de suite, les journées sans tabac se sont enchaînées. J'ai fait la fierté de ma mère, fumeuse, et je lui ai donné la motivation de diminuer.

Petit à petit, je me suis mise au sport alors que je n'ai jamais été quelqu'un de très sportive. Pour moi, ça devenait une suite logique.
Depuis trois mois, j'ai changé mon régime alimentaire pour l'éthique et la condition animale. Le tabac étant testé sur les animaux, je me devais aussi de l'arrêter. Cette raison a été un facteur important dans mon envie de vie plus sainte et indépendante.

Aujourd'hui, ça fait 24 jours. Ça n'a pas été facile tous les jours mais chaque heure sans fumer est une victoire et une fierté. Depuis deux jours je ne ressens ni l'envie, ni le besoin. Je me satisfais de la repossession de tous mes sens. Je marche plus de trente minutes par jour pour admirer et profiter de tous les bénéfices.
Croyez-moi, si vous avez peur d'arrêter, les effets positifs de l'arrêt arrivent si vite qu'ils vous encouragent. Même les négatifs comme le manque de sommeil, les maux de gorge,... ils attestent de la nocivité de votre consommation.

Vous ne voudrez plus faire marche arrière.
Par Manon dans motivations
90 jours sans tabac. Pas un seul écart mais je sais que je ne dois pas trop vite me réjouir: ça ne fait que 3 mois. ..J ai rechuté tant et tant de fois...pourtant aujourd hui j y crois à nouveau à " PLUS JAMAIS UNE TAFFE" car déjà je me sens de mieux en mieux physiquement ! Je compense par du sport ( sans démesure ) et je trouve que je gagne aussi en sérénité. Bref, que du positif. Je suis peut erre enfin définitivement libérée? J aimerai tant ne plus jamais y toucher! C est tellement décourageant les rechutes! JE VAIS GAGNER CE COMBAT CE COUP CI, ET VOUS AUSSI!!
Par Pascale dans santé
Un an et trois mois que j'ai arrêté. Étant un petit fumeur cela n'a pas été trop dur. J'en retire les bénéfices maintenant, meilleur .souffle, odorat rétabli et meilleure perception du gout.. Avec un budgets d'environ cent euros par mois, les économies ne sont pas négligeables. Bon courage à tous.
Par Benoit dans ex-fumeur
Cela fait 378 jours sans aucune cigarette. Un combat de tous les instants au début. Mais maintenant que du bonheur. Meilleure santé et mon porte-monnaie me remercie tous les jours. 1800 euros économisés.
Par Nicolas dans ex-fumeur
221 jours que je ne fume plus! Arrêt du jour au lendemain sans substitut.. Un peu dur avec l arrivée des beaux jours mais je reste motivée et je ne veux pas avoir fait tous ces efforts pour rien! Bon courage
Par melanie dans ex-fumeur

Calculez ce que coûte votre consommation

cigarettes_selection cigarettes
/jour

pack_selection cigarettes
price_selection Euros
page d'accueil
Vous souhaitez vous faire accompagner par un professionnel ? Découvrez l'annuaire des consultations près de chez vous.
Discussion
L'arrêt du tabac entraîne de nombreuses questions. Nos experts y répondent pour vous aider à mieux vivre votre arrêt.
Méthodes
Connaître toutes les méthodes pour arrêter de fumer vous permettra de choisir celle qui vous convient le mieux.
3989

Appelez-nous au 39.89

Un spécialiste Tabac info service répond à toutes vos questions. Vous pourrez bénéficier d'un suivi personnalisé et gratuit par un tabacoloque.