Questions / Réponses

Vous vous posez des questions sur l'arrêt, sur les traitements existants, les méthodes pour y arriver, ... ? Dans cette rubrique, Tabac info service répond aux questions les plus fréquemment posées et vous donne les clés pour mieux appréhender votre démarche d'arrêt du tabac.

Votre question

Substituts

Bonjour
J'ai arrêté de fumer depuis le 6 novembre avec l'aide des patches et des pastilles à la nicotine. J'ai arrêté les patches depuis une semaine. Je suce environ 6 pastilles dosées à 1,5 mg par jour. En fait je pense ne pas avoir besoin de nicotine, ma dépendance étant surtout psychologique et comportementale Je voudrais savoir par quoi je peux remplacer les pastilles. Mon médecin m'avait à l'époque fortement déconseillé le réglisse, pouvant causer de l'hypertension. Quel substituts sans nicotine pourraient m'aider, sans me faire prendre du poids (je n'ai pris que 3 kgs en 6 mois)
Merci par avance de votre réponse

Notre réponse

Bonjour et bravo pour votre démarche d’arrêt du tabac.

Vous avez arrêté depuis le 6 novembre alors bravo ! Cependant, vous utilisez encore 6 pastilles par jour, vous pensez ne pas avoir besoin de nicotine et vous voudriez les remplacer par un autre substitut. Vous pensez aussi que vos difficultés sont en lien avec la dépendance psycho comportementale.

Sachez qu’en principe en fin de sevrage il convient de diminuer progressivement les pastilles pour habituer votre corps à avoir de moins en moins besoin de nicotine. Vous avez enlevez le patch 7 mg depuis 1 semaine, il n’est donc pas anormal de consommer 6 pastilles par jour.  

Mais si vous pensez que vous n’avez plus besoin de nicotine alors vous pouvez essayer de substituer vos pastilles par des bonbons traditionnels sans sucres. Testez quelque chose qui se rapproche de vos pastilles en termes de forme et de gout et évaluez si cela vous convient malgré l’absence de nicotine.  

Pour l’aspect psycho comportementale de la dépendance, lorsque les envies de fumer ou de prendre des pastilles sont causées par les pensées, émotions ou sensations du moment, sachez qu’elle est présente chez la plupart des fumeurs. Il est conseillé en effet de s’y intéresser, ne serait-ce que pour éviter la rechute. Concrètement il s’agit de comprendre ce qui se cache derrière ces envies de pastilles et autrefois de cigarettes, quels sont vos réels besoins de ces moments précis. Servent-elles à vous réconforter ou vous calmer ? Est-ce une habitude en fin de repas, pendant les pauses ou les trajets en voitures. Et comment mettre en place de nouvelles stratégies pour vous aider à vivre autrement ces moments, de façon confortable et saine.

Un(e) tabacologue pourra vous aider dans cette réflexion, ou alors un(e) thérapeute pratiquant les thérapies cognitives et comportementales.

Et si vous souhaitez faire un point plus complet sur votre consommation de pastilles n’hésitez pas à joindre un(e) tabacologue de tabac info service au 39 89.

Quoi qu’il en soit, vous avez déjà fait une  grande partie du chemin vers la liberté, alors ne laissez pas tomber !