Témoignages

Vous êtes fumeurs, ex-fumeurs, futurs ex-fumeurs, proches de fumeurs… votre histoire nous intéresse ! Racontez-nous vos craintes, vos victoires, vos fiertés ou vos difficultés. Votre témoignage est précieux pour tous ceux qui arrêtent de fumer, alors merci à vous.

  • Bjr, quand j'ai décidé d arrêter de fumer, honnêtement, je croyais jamais y arriver. La dépendance était, je le croyais, trop forte. Alors, j ai mis toutes les chances de mon côté. De toute façon, je n avais rien à perdre,hormis craquer. J ai essayé les pastilles entre autres et puis plus rien.Les trois premiers jours, j étais stressée mais j ai vite compris que c était la nicotine qui donnait le stress et non l inverse. Alors j ai positivé en me disant que j étais libre et heureuse de l être Ghislaine

    Ghislaine, 60 ans

    Non fumeuse depuis 9 jours

  • Une semaine... Malgré les patchs et comprimés il est très difficile de changer les habitudes... Le soutien du tabacologue par téléphone est très utile.
    On s'accroche !?

    Véronique, 50 ans

    Non fumeuse depuis 7 jours

  • 45 ans x 1 paquet par jour !!!
    Arrêt bien reflechi suite a des inquietudes : toux et faiblesses.....au lit !!!!
    Aide avec patch 21 coupé en 2 !!! Et bonbon nicotine (2 a 3 par jour)
    Difficulté 3 jours en particulier apres le café du matin et le soir a l apero
    Il faut dire que je suis au chaud en afrique avec des paquets de cigarettes a 1€ le paquet
    Entouré de fumeurs je les ai accepté car comme je leur ai dit : je vous ai cassé les pieds pendant 40 ans avec ma cigarette !!!
    Par contre personne n'a essayé de me forcer a reprendre une cigarette
    Donc voila déjà le 9ème jour sans tabac avec beaucoup d'améliorations santé mais j'ai l'impression qu'il faudra de nombreuses annees pour oublier la bonne pose cigarette

    Eric, 66 ans

    Non fumeur depuis 8 jours

  • Et oui cela fait 6 jours, le cap des 3 premiers jours est le plus difficile. Pour ma part j’ai subit une sévère déprime (frustration, dépendance, confinement, solitude, manque de sommeil) mais rassurez-vous cela ne dure que 3 jours. Maintenant je dors mieux, je ne ressens plus le manque physiologique, je reprends le sport tranquillement tous les jours. (Marche footing) Mes yeux ne sont plus cernés et quand je me regarde dans le miroir le matin j’ai rajeuni de 5 ans. Tenez bon

    Emmanuel, 47 ans

    Non fumeur depuis 5 jours

  • Bonjour je m appelle Cathy j ai 32 ans 
    Je fumais depuis que j avais 15 ans 
    Je ne pensais pas un jour devoir arrêter de fumer et même pouvoir , cela a été un long travail sur moi pour réfléchir à la méthode la mieux adaptée pour arrêter . Suite à des difficultés de santé c est devenu urgent d arrêter pourtant j aimais ça fumer 
    Mon médecin m a prescrit patch et gomme et conseille de me faire accompagné par une hypnotiseuse. 
    Ma date du rdv était le 16/10/20 , date à laquelle j ai arrêté . 
    Depuis il y a des moments de la journée ou bien évidemment cela me manque et d autres en fait pas du tout , je continue mon sport , mes enfants sont fiers ! Je sens bons et plus besoin d aller fumer dans le froid??

    Cathy, 32 ans

    Non fumeuse depuis 22 jours

  • Bonjour. Je voudrais vous parler de la dépendance. La même qui nous lie a la cigarette comme une union. La cigarette a voulu se marier avec moi dès mon entrée en 6 ème ne regardant ni mon age, ni mon physique, rien. Elle me voulait c'est tout. J'avais déjà entendu parler d'elle, vu quelque fois. Puis comme je le trouvais mystérieuse je me suis rapprochée et elle m'a enlacé. Le premier baiser était consommé. Tout est ensuite allé très vite. Elle voulait me voir de plus en plus souvent. Je lui appartenait et elle voulait que ce soit réciproque. Et d'année en année elle l'est devenu. C'est devenu mon rempart contre lesquels je pouvais me cacher, mon meilleur ami ou ma meilleure amie, celle que je vais voir dès que ça ne va pas mais aussi celle qui est la dans les bons moments. Elle m'est indispensable à ma vie, elle voulait le devenir, elle a gagner. A 20 ans j'ai songé au divorce car mon père y songeait aussi. Nous nous sommes arrangé avec lui et nous nous sommes lancés. J'ai tenu bon 1an, mon père lui a réussi son divorce. Moi je suis retombé dans ses filets. La cigarette est une pervers narcissique, il ne faut pas l'oublier. C'est vrai souvent elle nous rappelle que sans elle nous ne sommes rien, sans elle nous n'aurions pas surmonter telle situation, elle nous rappelle toujours que nous étions bien content de l'avoir toujours sous la main et que elle a toujours été fidèle. Alors quand on la quitte elle ne le supporte pas. Il faut savoir que ce n'est pas elle qui nous quittera. Elle a beau nous savoir malheureux, malade,ou avec des difficultés financières elle s'en fout royalement. Elle est la et le restera. Et quand on la quitte vous harcèle par télépathie pour vous rappeler qu'elle est la, toujours la. J'ai bien essayé lors de mes deux grossesse de lui dire adieu. Cela a fonctionné pendant 1 an a chaque fois car je ne voulais pas qu'elle touche a mes enfants pendant ma grossesse et pendant l'allaitement. Mais a chaque fois elle a fini par revenir plus fort et gagner. Ma dépendance pour elle était plus forte que je ne l'aurais imaginé. Il y a 5 ans j'ai arrêté car mes enfants ne la supportait plus. Déclic, j'ai arrêté 2 ans et demi. Je me croyais guéri de la dépendance qu'elle avait noué autour de moi pendant de si nombreuses années. Erreur. Au décès de ma mère elle est revenu, moi qui ne pensait plus a elle. Dans un moment de détresse je suis de nouveau tombée dans ses bras. J'ai arrêté ma relation avec elle depuis un peu plus d'une semaine. Je sais qu'elle finira par partir mais qu'elle reviendra. A moi d'avoir les armes pour dire non. Certains d'entre vous ne serait jamais retourné avec elle lors du 1er arrêt. Tout est question de dépendance à elle comme a une personne. Si elle me dégoûtait se serait plus simple mais ce n'est pas le cas. Au final, même si il ne faut pas retourné dans cette relation toxique j'avoue être encore a l'instant T amoureuse . Je sais qu'elle sera toujours dans un coin de ma tête, prête à bondir à la moindre faiblesse. Je me battrais et mon entourage m'aidera. Tenez bon.
    Corinne

    Corinne, 37 ans

    Non fumeuse depuis 9 jours

Exprimez-vous !

Et faites partager aux autres votre expérience en postant votre propre témoignage: vous pourrez y parler des leçons tirées de cette expérience, des difficultés que vous avez pu rencontrer, de vos doutes, des moyens qui vous ont aidé, bref de tout ce qui a compté pour vous!

Je me fais accompagner