En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 24 août 2014 par benedicte

Thème : Risques du tabagisme

Votre question

cils bronchiques

j'ai lu quelque part que l'arrêt du tabac favorisait la repousse des cils bronchiques. d'après moi, les cils bronchiques empêchent les micro et méchantes poussières d'entrer dans le système pulmonaire : est ce bien ça ? le cil bronchique a t'il un rôle dans la prévention du cancer du poumon comment est détruit le cil bronchique avec la cigarette. j'ai arrêté de fumer il y a 3 mois, et des fois pour éviter de craquer, j'utilise la cigarette électronique dans des situations à risque. la fumée créée par la cigarette électronique détruit elle les cils bronchiques ? (bah oui j'essaie de les faire repousser)

Notre réponse

Bonjour,

Félicitations pour vos 3 mois d'arrêt ! C'est le plus beau cadeau que vous pouvez faire à votre santé.

La fumée du tabac abime progressivement le revêtement muqueux des bronches. Tout d'abord, les petits cils protecteurs sont paralysés, puis ils disparaissent. La toux devient alors le seul recours pour éliminer le mucus et les particules. Enfin, au dernier stade, le revêtement muqueux va continuer à se transformer et devenir le lit du cancer.

A l'arrêt du tabac, on observe :

  • 72 heures après la dernière cigarette : Respirer devient plus facile. Les bronches commencent à se relâcher et on se sent plus énergique.
  • 2 semaines à 3 mois après la dernière cigarette : La toux et la fatigue diminuent. On récupère du souffle. On marche plus facilement.
  • 1 à 9 mois après la dernière cigarette : Les cils bronchiques repoussent. On est de moins en moins essoufflé.
  • 5 ans après la dernière cigarette : Le risque de cancer du poumon diminue presque de moitié.

La cigarette électronique est un produit industriel, dont on ne connaît pas encore la toxicité à moyen et long terme. Ce n’est pas un médicament ni un moyen validé scientifiquement pour l’arrêt du tabac.

Généralement dans les liquides on trouve de la nicotine mais aussi dans certains cas du propylène glycol, des glycérines végétales, des arômes, formaldéhydes ... La vapeur dégagée de la cigarette électronique est moins chaude que la cigarette, donc à priori elle ne brulerait pas les cils bronchiques. Pour un arrêt sans aucun risque pour votre santé, mieux vaut vous diriger vers une méthode validée (pastilles, gommes ...).

Pour cela, vous pouvez en discuter avec un tabacologue afin d'avoir une prise en charge adaptée à votre situation.

Vous pouvez consulter un tabacologue près de chez vous en utilisant l'annuaire des consultations de tabacologie, ou contacter un tabacologue de Tabac info service au 39 89.

Bonne continuation.

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques