Questions / Réponses

Vous vous posez des questions sur l'arrêt, sur les traitements existants, les méthodes pour y arriver, ... ? Dans cette rubrique, Tabac info service répond aux questions les plus fréquemment posées et vous donne les clés pour mieux appréhender votre démarche d'arrêt du tabac.

Votre question

Substituts aux cigarettes

Bonsoir.
D'éminents chercheurs ont démontré que la nicotine seule ne rendait pas dépendant (Sinon avec les substituts nicotiniques il n'y aurait plus de fumeurs) . Il y a donc dans le tabac d'autres substances qui contribuent à cette forte addiction. Pourquoi, alors, aucune recherche ne semble menée pour isoler et délivrer de façon non nocive ces molécules aux malheureux fumeurs ? Pourquoi sont ils ainsi abandonnés (Trop d'entre-eux n'arrivent jamais à arrêter en dépit de nicotine délivrée à fortes doses) ? Merci

Notre réponse

Bonjour,

Nous vous remercions pour votre question.

En effet, lorsque l'on fume, la nicotine n'est pas la seule responsable de l'addiction. Il existe d'autres substances qui contribuent à rendre dépendant. Chez les fumeurs, outre la dépendance physique aux substances, il existe une dépendance psycho-comportementale.

La dépendance physique disparaît en moyenne entre 3 semaines et 3 mois suivant les personnes. C'est le temps qu'il faut aux récepteurs nicotiniques pour revenir à un taux normal.

Des symptômes de manque de nicotine peuvent alors survenir pendant ce laps de temps : irritabilité, tristesse, changements d’humeurs, fatigue, obsession de la cigarette, troubles du sommeil, augmentation de l'appétit… 

Les dépendances psychologique et comportementale sont plus lentes à s’estomper. Plusieurs mois sont parfois nécessaires pour ne plus avoir de fortes envies de cigarettes. Pour que cela se fasse au mieux et le plus rapidement possible, il vous faudra changer vos habitudes de fumeuse par des nouvelles, en fonction de votre mode de vie et de vos goûts (nouveaux loisirs, profiter de l’argent économisé, faire du sport…). Arrêter de fumer est un changement de vie, donc autant que ce soit en mieux !

La prise en charge des fumeurs est complexe et fait l'objet chaque année de travaux de recherche. De nombreuses pistes restent encore à explorer !

Sachez que pour arrêter de fumer dans de bonnes conditions, il faut :

- Être volontaire et motivée.

- Faire le bilan du tabagisme afin de déterminer le traitement adapté à vos besoins. De nombreux traitements sont maintenant remboursés par l'assurance maladie au même titre que n'importe quel médicament remboursé, sans besoin de faire l'avance des frais.

- Mettre en place des stratégies comportementales pour changer ses habitudes et éviter les envies réflexes.

- Mettre en place des compensations dans le domaine du plaisir (profiter de l'argent du tabac pour prendre soin de soi, se détendre, faire du sport, avoir des loisirs...) ceci afin d’éviter la frustration. 

- Bénéficier du soutien et de l'accompagnement d'un professionnel de santé.

Contactez gratuitement un tabacologue de Tabac Info Service en appelant le 39 89. Il fera le bilan de votre tabagisme, vous donnera des conseils personnalisés et vous proposera un suivi.

Vous trouverez également sur cette rubrique " J'arrête de fumer" de précieux conseils.

L'arrêt du tabac est le plus beau cadeau que l'on peut faire à sa santé et à ses finances !

Bonne continuation.

Je me fais accompagner