Témoignages

Vous êtes fumeurs, ex-fumeurs, futurs ex-fumeurs, proches de fumeurs… votre histoire nous intéresse ! Racontez-nous vos craintes, vos victoires, vos fiertés ou vos difficultés. Votre témoignage est précieux pour tous ceux qui arrêtent de fumer, alors merci à vous.

  • coucou, j’ai commencé à fumer à mes 15 ans au début petite consommation et avec le temps j’augmentais ma consommation, souvent j’avais envie d’arrêter de fumer ma seule motivation était l’argent et non la santé.. sauf que depuis 3 semaines je suis très malade et la semaine dernière j’ai contracté la mononucléose qui m’a mis dans le mal et cela a été le déclic pour moi d’arrêter! en espérant que je vais réussir à tenir mon objectif.. ne plus rallumer une clope. Je pense qu’avec la détermination et un déclic on peut tous y réussir  :)

    victoria, 20 ans

    Non fumeuse depuis 4 jours

  • Je fumais depuis l'âge de 13 ans avec une copine, la bêtise mais à cet âge on est invincible, je me souviens c'était des pêche abricot. Bon, comme mes parents n'étaient pas au courant et surtout anti-tabac, je fumais en cachette donc très peu,et avec le temps je fumais un peu plus. Autour de 5 par jour, mais 1, 2 ou 10 c'est toujours trop !!
    Viens ensuite l'âge d'être maman ou j'ai toujours arrêté de fumer pendant mes grossesses. Mais je reprenais bêtement après. Par contre je fumais 3 à 4 cigatettes par jour et jamais le matin. Mais dans un coin de ma tête j'avais toujours cette petite voix qui me disait "je vais avoir 40 ans arrête, je veux profiter à fond de mes enfants et pas mourir d'un cancer lié au tabac et le regretter sur mon lit d'hôpital.
    Depuis 1 an je m'étais fixé pas plus de 3 cigarettes, et ça me suffisait amplement. Alors pourquoi tu n'arrêtes pas de suite ?! .. Et là arrive le jour de l'anniversaire de mon fils, je lui dit j'arrête !!! Et depuis je n'ai plus touché une cigarette je me sens mieux, moins angoissé car oui la cigarette stresse ! Je suis fière de moi et de voir les gens qui fument autour de moi, l'odeur me dégoûte, je me dit même mais ça pue ! comment j'ai pu aspirer ça toutes ses années et sentir le tabac. Beurk !
    Plus jamais, je ne toucherai à cette m... C'est terminé !
    La vie sans tabac est une autre vie !!

    Marjo, 41 ans

    Non fumeuse depuis 3 mois

  • Bonjour. J'ai commencé à fumer à 16 ans au lycée et j'ai fumé pendant près de 10 ans. Le stress du travail et de la vvue de famille n'a fait qu'amplifier ma consommation. Cependant suite à des difficultés respiratoires j'ai arrêté du jour au lendemain et j'ai couplé ça à une activité physique régulière. Au début je ne pouvais même pas courrir quelques centaines de mètres, aujourd'hui je cours 10kms tous les matins et j'ai retrouvé le goût des choses ainsi que leurs odeurs

    Jules, 28 ans

    Non fumeur depuis 11 mois

  • J'ai commencé a fumer à 19 ans. J'ai commencé par des cigarettes light, et je suis passée au menthol.
    Pas forcément, très grosses fumeuse, cela dépendait surtout des personnes avec qui j'étais et de comment je me sentais. Je pouvais passer la semaine à 1 ou 2 paquets, à bien plus si cela n allait pas. J'ai arrêté une 1ère, je ne me souviens plus quand pendant 6 mois, il me semble. Et puis, en 2019, le Covid, le confinement et à la fin du 1er confinement, les cigarettes mentholées sont interdites à la vente et je me dis que plutôt que de passer sur un autre type de cigarettes ou sur la cigarette électronique, je me suis dit autant arrêter. Du jour, au lendemain j'arrête tout.
    Pas simple, au moment de la pause, mais je reste avec les fumeurs, histoire de tester ma volonté et je me rend compte que ça va. Je n'ai pas envie d'aller me chercher des cigarettes en sortant du boulot.
    Ça va faire bientôt 2 ans que j'ai arrêté et je ne le regrette pas le moins du monde.

    Au final, ça a été beaucoup plus simple que je ne l'aurai imaginé

    Audrey, 42 ans

    Non fumeuse depuis 1 an

  • C' est ce sentiment de liberté, de fierté qui m' a donné envie de témoigner, de partager cet abandon de la clope .
    J' ai envisagé cet arrêt à cause du prix exorbitant du paquet de cigarettes, même si je ne fumais "que" 1 paquet par semaine . Et puis j' ai perdu mon boulot et les revenus qui vont avec ...
    Donc ma décision a été prise : je finis mon paquet et je n' en rachète plus .
    J' en avais marre d' être dépendante, d' être à la recherche d' un tabac, d' être à la recherche d' un endroit pour écraser et jeter ma clope en ville, de devoir sortir de chez moi par tous les temps pour fumer (respect pour mon chéri qui ne fume pas) .
    Alors voilà, demain ça fera deux mois que je ne fume plus, ça se passe plutôt bien, même si les envies reviennent de temps en temps, mais je n' ai pas de clope chez moi, alors je résiste à coup de verres d' eau, de grignotage de carottes, tel un lapin !
    Je souhaite beaucoup de motivation, de courage, de persévérance à toutes celles et ceux qui veulent dire adieu à la cigarette .

    Christel, 53 ans

    Non fumeuse depuis 1 mois

  • Bonjour,
    Je tenais avant tout adresser mes remerciements à toute l'équipe "Tabac Info Service", des personnes qui vous rassurent, qui vous écoutent et qui vous aident à progresser dans l'arret du tabac.
    J'ai arrêté de fumer avec fierté il y a tout juste 1 mois, il est vrai que c'est pas gagné d'avance, le plus important dans cette étape c'est de ne pas donner l'accès à la rechute. Je dois avouer que je me sens mieux une sensation de revivre sans oublier l'économie financier qui n'est pas négligeable, de retrouver un souffle normal et surtout de le préserver. Ma décision a été prise suite à une détresse respiratoire (rien à voir avec la crise sanitaire) les urgentistes du SAMU et de l'hopital m'ont faire prendre conscience que le tabac était le déclencheur de cette détresse. J'encourage à toutes et à tous l'arrêt du tabac avec un accompagnement pour faire le grand pas pour une vie plus saine.
    Cordialement

    Alain, 62 ans

    Non fumeur depuis 1 mois

Exprimez-vous !

Et faites partager aux autres votre expérience en postant votre propre témoignage: vous pourrez y parler des leçons tirées de cette expérience, des difficultés que vous avez pu rencontrer, de vos doutes, des moyens qui vous ont aidé, bref de tout ce qui a compté pour vous!