Témoignages

Vous êtes fumeurs, ex-fumeurs, futurs ex-fumeurs, proches de fumeurs… votre histoire nous intéresse ! Racontez-nous vos craintes, vos victoires, vos fiertés ou vos difficultés. Votre témoignage est précieux pour tous ceux qui arrêtent de fumer, alors merci à vous.

  • Bonjour à tous, J'ai 52 ans, je suis atteinte de BPCO ACOS de stade 4 et pour la deuxième fois en 4 ans, je viens de faire un passage en réanimation suivi d'une hospitalisation dans le service de pneumologie où je suis suivie.
    Il y a 4 ans, suite à cette hospitalisation forcée, je me suis arrêtée de fumer malgré moi, car à l'époque, je n'en avais pas envie. Bref, j'ai tenu 2 ans ½ sans fumer. L'envie venait encore de temps en temps et la nuit il m'arrivait de rêver que je fumais, mais toujours en cachette.
    Ma seule frustration, ne pas voir pu me dire, cette cigarette sera ma dernière, ne pas avoir pu choisir le moment de cet arrêt. C'est l'hospitalisation en réa qui à choisit pour moi.
    Puis, suite à la maladie, j'ai perdu mon emploi et je me suis séparée avec mon conjoint. A 51 ans, je me retrouvais, seule, sans boulot et à vivre chez ma mère. Deux mois après ces faits, je replongeais. Au départ, ce fut une cigarette, tous les trois, quatre jours, puis une tous les jours, puis 2, puis 3, puis 10....
    Sauf qu'avec ma maladie, cela m'a provoqué un bronchospasme qui m'a reconduit en réanimation et je viens de revivre la même expérience qu'il y a quatre ans.
    Aujourd'hui, cela fait 18 jours que je n'ai pas fumé et l'envie est toujours là, prégnante. Bien sur, l'envie passe au bout de quelques minutes, mais une fois de plus je n'ai pas été à l'initiative de cet arrêt et la frustration est la même qu'il y a quatre ans. Je n'ai pas décidé, la maladie l'a fait pour moi et je ne sais pas si cette fois encore j'arriverai à tenir à long terme.
    A cette heure, le manque, l'envie, me bouffent mes journées, je ne suis pas spécialement énervée, je ne prends aucun substituts nicotiniques, je me bat contre mes pulsions, sans compter la pression psychologique que me met mon entourage et pour moi c'est très compliqué.
    Courage et force à tous ceux qui sont en sevrage.

    Valérie, 52 ans

  • Après 4 ans à fumer des clopes et un an à la cigarette électronique ayant remplacé en partie les clopes, j'ai fait le mois sans tabac.
    Le pack m'a bien aidé à préparer l'arrêt. Aujourd'hui je ne fume plus et n'ai plus envie de cigarette.
    Un petit livre m'a aidé grandement : "une méthode simple pour arrêter la cigarette".

    Maïeul, 22 ans

  • 43 ans de tabac et d’un coup le mois sans tabac j’ai un déclic et je me dis oui je peux et je veux le faire.
    Aujourd’hui cela fait 33 jours que j’ai arrêté.
    La première semaine a été très difficile, alors j’ai eu recours au patch pour m’aider. J’avais l’impression d’être en manque comme un drogué.
    Mais j’ai résisté aujourd’hui je fais de la marche tout les jours, j’apprends à respirer, je me sens vivante et oui je sais que je vais gagner mon combat
    Surtout ne perdez pas espoir ça vaut le coup
    Courage à tous ceux qui mènent le même combat que moi

    Viviane, 59 ans

  • Bonjour,
    Arréter n'est pas si difficile que ça ... ou presque ...
    Dans mon cas, j'ai fait plusieurs tentatives avec différentes methodes, patch, gum à macher, cigarette à eucaliptus, cigarette electronique.....
    Au final avec toutes ces méthodes, qui comporte de la nicotine, ne combatais pas la base de ma dépendance la Nicotine.
    La dépendance à la Nicotine est ce qu'il ya de plus facile à surmonter, la plus dur reste la dependance physicologique....
    Cette fois ci, je suis parti sur une méthode douce, lire un livre (moins de 7€ que j'ai lu plusieurs fois et que je reconsulte de temps en temps) et echanger sur mon expérience avec d'autre personne sur groupe privé facebook, celà peut faire rigoler .... j'avoue que si on m'avait dit ca, avant, j'aurai aussi rigolé ....
    Mais voilà, celà fait 24 jours que je suis non-fumeur et j'arrive même à faire des pauses au travail avec des fumeurs sans ressentir le besoin de fumer .....
    Pour ceux que celà interesse, je vous laisse vous renseigner sur la methode d'Allen Carr...
    Bon courage, on peut tous arréter, sans placébo, tout simplement en écrasant cette cigarette qui nous fait tousser, et on est tous non fumeur au moins une fois par jour, on ne se reveille pas toutes les heures pendant la nuit pour allumer une cigarette ;)

    Michael, 41 ans

  • cela fera 7 ans au mois de mai que j'ai arrêté de fumer et cela ne m'a coûtée aucun effort , et aucun manque j'étais enceinte de 4 mois et cette grossesse a fait toute ma motivation aucun État de nervosité ni agressivité aucun patch seul ma volonté m'a fait tenir grâce à cela j'ai même pus allaiter mon fils jusqu'à l'âge de 1 ans.j'avais voulu arrêter par le passé je n'avais pas réussi, au bout de 3 semaines je recommencais cette fois cela est passé comme une lettre à la poste et je n'ai plus envie de fumer même le gestuelle est parti. pourtant je fumais de un paquet a deux paquets par je m'étais fixé un mois d'arrêt et j'ai tenu je pense que pour tout le monde cela peut être pareil il suffit de dater un événement à l'avance mais tjrs positif:et personnel pour préparer son esprit (depart vacances , grossesse 1 ère fois en avion etc etc ) . bon courage à tous le jeu en vaut la chandelle pour vos vies et vos portes monnaies.

    estelle, 46 ans

  • Il y a deux jours après avoir jeté une clope, je me suis promis de ne pas fumé pendant une semaine, une période que j’ai fixé comme ça pour voir comment ça se passera, j’ai encore 5 jours à tirer, je n’arrive pas à réaliser que depuis 19 ans, 48 heure sans tabac est un record pour moi.

    Mohamed Ali, 39 ans

Exprimez-vous !

Et faites partager aux autres votre expérience en postant votre propre témoignage: vous pourrez y parler des leçons tirées de cette expérience, des difficultés que vous avez pu rencontrer, de vos doutes, des moyens qui vous ont aidé, bref de tout ce qui a compté pour vous!

Je me fais accompagner