Témoignages

Vous êtes fumeurs, ex-fumeurs, futurs ex-fumeurs, proches de fumeurs… votre histoire nous intéresse ! Racontez-nous vos craintes, vos victoires, vos fiertés ou vos difficultés. Votre témoignage est précieux pour tous ceux qui arrêtent de fumer, alors merci à vous.

  • Bonjour, je fume depuis bientôt 40ans, je suis sportive, hyper active, cadre et des engagements d'élu dans ma commune, toujours très occupée, et sans limite. Je fais de l'hypertension artérielle qui est traitée mais il y a 5 jours j'ai fait un malaise cardiaque, urgences et diagnostic d'un infarctus du myocarde. Mon cœur n'a pas été endommagé, pas de séquelles mais je vais devoir changer de vie dès maintenant si je veux vivre longtemps encore. Stress, tabac, tension, surmenage, un cocktail explosif. Une seconde chance à saisir d'urgence, le tabac est un poison, nous le savons tous mais nous pensons toujours ça arrive aux autres. Un ange gardien a veillé sur moi mais je sais que si je continue à fumer, il ne sera plus là. Arrêter avant un drame

    Nathalie, 56 ans

    Non fumeuse depuis 4 jours

  • J'ai eu une grave crise d'asthme. J'ai fini en soins intensif suivi d'une hospitalisation en pneumologie. Arrêt du tabac obligatoire. Dur dur pour moi car c'était un plaisir pour moi mais ma santé et primordiale. Courage à vous tous

    Valerie, 55 ans

    Non fumeuse depuis 15 jours

  • Bonjour! j'ai fumé soit disant par choix de 19 ans à 41 ans...par ce que c'était "classe" à l 'époque et que de "toute façon je m'arrête quand je veux": illusion! c'est une drogue...l'arrêt ne dépend pas que de sa simple volonté ou de son simple bon vouloir...fumer ce n'est pas la liberté mais une servitude: vous êtes esclave d'un besoin impérieux et non d'une envie...c'est tout sauf poétique et tous sauf la liberté...j'ai toujours été sportif ,quel paradoxe me direz-vous ...et c'est ce qui m'a sauvé car même fumeur j'arrivais à des perf'...c'est ce que je croyais! depuis je me découvre d'autres performances et me rend compte que le slogan de l'époque: "l'énergie ce n'est pas fait pour partir en fumée" est tellement vrai!!!j'ai le sentiment d'avoir perdu beaucoup de temps (et d'argent misère!!!)...car arrêter de fumer: c'est s'autoriser à être à nouveau aux commandes de son corps, à son écoute...réinvestir le temps consacré à fumer permet de faire beaucoup de choses....alors oui c'est difficile oui c'est long....le plus dure c'est passer le cap de la dépendance: pensez chaque tentation comme une occasion de vous occuper ou de découvrir quelque chose que vous voudriez savoir...il faut apprendre à réinvestir ces temps de tentations et occulter -chasser ce besoin de fumer...et vous gagnerez votre pari...petit à petit et vous sentirez plus libre! je ne pensais pas y arriver ...il faut apprendre à se faire confiance! n'attendez pas la bonne occasion: elle ne se créera pas toute seule....forcez vous: pas de fausse excuse/prétexte: ce n'est pas votre cerveau qui décide dans ces cas là mais votre corps qui est en manque...et ne vous laissez pas pourrir par les trucs du genre c'est qu'une question de volonté. et autres pressions entourage!..c'est un sevrage donc une désaccoutumance physique ET psychologique donc c'est pas simple!! à la fin vous verrez quel plaisir d'être libéré de cette m*r*e! essayez!!!vous y arriverez!

    nicolas, 44 ans

    Non fumeur depuis 2 ans

  • Fumeuse depuis mes 14 ans . J'ai arrêté pendant 18 mois il y a 15 ans et rechuté suite à un décès de quelqu'un de très proche. Depuis, 1 autre tentative infructueuses de 1 mois . J'ai essayé la cigarette électronique mais je tirais dessus toute la journée, partout ds la maison, tout le temps .J'en ai été dégoûtée Donc la cigarette est redevenue ma "meilleure amie" Amie très exigente qui te fais faire e tour des tabacs le dimanche soir, qui te bouffe toute ta pause café au boulot, qui te donne mal au crâne parce que tu as trop fumé ( et pourtant t'en redemandes encore.. ) Et puis un jour le déclic LE déclic ultime j'espère. Un peu + de 4 mois mnt sans tabac. Patchée, chewing gum, pastille à sucer, je prends toutes les aides possibles. C'est dur certains jours, ms je me dis que refumer ne résoudra pas mes soucis lorsque j'en ai. J'ai entraîné mon mari dans ce challenge et je sais que si je craque il craquera aussi et inversement. Quel plaisir de respirer à pleins poumons , de ne plus cracher mes poumons au réveil, de ne plus sentir le tabac froid sur mes vêtements. On s'est offert mon mari et moi de beaux vélos électriques avec les économies réalisées. Je voulais me libérer de l'emprise du tabac sur ma vie. Mon combat contre le tabac est incessant et je reste très vigilante. Je devrais me battre encore longtemps contre ce fléau mais dans ma tête je me dis que je n'ai pas le choix si je veux vivre longtemps et rester près de mes proches encore longtemps

    Christine, 54 ans

    Non fumeuse depuis 3 mois

  • Bonjour, grand fumeur de tout temps , j ai allumé ma première cigarette au collège le dernier jour de ma 6 ème. La cigarette m a suivi jusqu au 1 novembre 2016 où le mois sans tabac a débuté pour nous avec ma femme . 2 enfants 35 ans et plus de la moitié de ma vie à fumer à été le déclic pour dire Stop . On s est soutenu tous les 2 pour ne pas replonger dans les vices du tabac et à ce jour bientôt 5 ans de vie sans tabac. Quelle fierté de dire on y est arrivé et on tient. Le plus fabuleux c' est que nous convertisons nos amis à larrêt et on les félicite dans ce combat .
    Merci à le mois sans tabac qui nous a donné le courage d essayer et d arriver à ne plus fumer le combat continue chaque jour ...

    Ludovic, 39 ans

    Non fumeur depuis 4 ans

  • Je fume depuis mes 13 ans, à cause d'une situation qui arrive bien trop souvent ... Une copine qui propose une cigarette pour la première fois, et tu deviens vite accro ... 11 ans après, je fumais encore. Mais depuis le 1er juin, j'ai décidé d'arrêter car, étant enceinte de 5 mois, je pense que c'est mieux pour mon bébé, mais aussi pour moi, car la cigarette est vraiment une drogue, je ne pouvais plus sortir sans un paquet ...
    Je me sens mieux depuis que j'ai arrêté, même si ça ne fait pas longtemps.
    Donc je le dis, à touts les gens qui fument et qui veulent arrêter, lancez-vous ! Ce n'est pas facile, c'est parsemé d'embuches ... Mais vous vouz sentirez mieux après !

    Amy, 24 ans

    Non fumeuse depuis 6 jours

Exprimez-vous !

Et faites partager aux autres votre expérience en postant votre propre témoignage: vous pourrez y parler des leçons tirées de cette expérience, des difficultés que vous avez pu rencontrer, de vos doutes, des moyens qui vous ont aidé, bref de tout ce qui a compté pour vous!

Je me fais accompagner