En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 14 octobre 2016 par patricia

Thème : Dépendance

Votre question

dépendance

J'ai arreté de fumer depuis 6 mois; Je prends des pastilles. J'ai eu une aide téléphonique avec votre organisme qui m'a donné d'excellents conseils mais les conseils de nutrition et de diminution des nicorettes n'ont pas été suivis. Je n'arrive pas à me passer des pastilles, j'ai toujours une furieuse envie de fumer et je n'arrive pas à dompter mes fringales!! aidez-moi

Notre réponse

Bonjour,

Félicitations pour votre arrêt de 6 mois ! C'est très positif pour votre santé !

L'apport de nicotine par le biais de substituts nicotiniques n'entretient pas la dépendance physique, car la nicotine étant véhiculée jusqu'aux récepteurs par le biais du système sanguin et non plus par l'inhalation, on n'a plus de pic ou "shoot" de nicotine, responsable de la dépendance.

En ce qui concerne les comprimés à sucer ou les gommes à mâcher, on peut développer une dépendance comportementale dans les cas où on y a recours de manière systématique.

Il n'y a aucune contre indication, ni aucun danger à l'utilisation des substituts nicotiniques sur du long terme. Si vous souhaitez continuer ainsi, vous le pouvez !

Néanmoins si vous souhaitez vous libérer de cette dépendance comportementale, essayez d'analyser les raisons qui vous poussent à continuer à prendre des pastilles à la nicotine, ce que chacune d'entre-elle vous apporte, si vous n'auriez pas pu prendre autre chose à la place (un chewing-gum "normal", un fruit, un verre d'eau...) ou faire autre chose (téléphoner à un ami, se brosser les dents, sortir prendre l'air...). Progressivement vous diminuerez les pastilles à la nicotine jusqu'à l'arrêt total.

L'arrêt du tabac peut effectivement entraîner des fringales car la nicotine a un effet coupe-faim.

Des repas équilibrés et structurés ainsi que des collations vous aideront à limiter votre appétit.

Vos repas principaux doivent être structurés avec :

  • une entrée de crudités ou une soupe. Cette entrée vous permettra de vous rassasier sans apporter trop de calories
  • un plat contenant un apport de protéine (viande, poisson, ou oeuf) avec un accompagnement de féculents et de légumes
  • un produit laitier
  • un fruit

De plus pour éviter de grignoter faîtes des collations dans la matinée et/ou l'après-midi :1 yaourt et 1 fruit, 1 barre de céréales ...

Vous trouverez de nombreux autres conseils sur le site internet manger bouger.fr.

Enfin, si vous ressentez le besoin d’être soutenue, vous pouvez bénéficier d’un accompagnement personnalisé et gratuit par un tabacologue nutritionniste au 39 89.

Bonne continuation

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques