En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 31 mai 2018 par Tommy

Thème : Risques du tabagisme

Votre question

Prise de contact

Bonjour, Je me pose des questions quand à ma consommation de tabac. J’ai 23 ans et je fume plus ou moins depuis 18 ans. Je fume en moyenne une demie cigarette par jour, c’est à dire parfois deux et parfois zéro, souvent plusieurs lors d’apéro entre amis. Je m’interroge notamment sur ma dépendance que je crois être celle « du geste ». En effet, je ne reçois pas de manque physiologique lorsque je ne fume pas pendant plusieurs jours (je ne fume jamais en famille). Toutefois lorsque je ne suis pas avec ma famille, il m’est difficile d’éviter la cigarette du soir, qui représente pour moi comme un aboutissement de la journée avec cinq minutes d’évasion à fumer sur bon balcon. Je m’interroge sur la nocivité de ma consommation et sur le moyen de diminuer ou d’éviter la consommation de tabac. J’ai l’impression que ma cigarette du soir s’inscrit davantage dans une sorte de routine quotidienne. Merci de votre réponse :)

Notre réponse

Bonjour,

Merci de votre question.

Tout d'abord, vous avez raison de vous interroger sur la nocivité de votre consommation. Sachez qu'aucune cigarette n'est innocente !

Une étude norvégienne effectuée auprès de 43000 personnes sur une durée de près de 30 ans, a montré qu'une femme ou un homme fumant entre 1 et 4 cigarettes par jour, est 3 fois plus de susceptible de mourir d’une maladie cardiovasculaire qu’une personne qui ne fume pas. Ce risque n’évolue que peu avec l’augmentation de la consommation de tabac car une personne fumant plus de 20 cigarettes par jour voit ses risques de mourir d’une maladie cardiovasculaire multiplié par 4 par rapport à un non-fumeur. Vous retrouverez toutes les informations nécessaires sur le lien de l'étude.

D'après ce que vous nous décrivez, effectivement vous devez avoir une dépendance psycho-comportementale très forte.

Vous devriez essayer de faire un consultation anti-tabac avec une orientation cognitivo-comportementale. La thérapie cognitivo-comportementale (T.C.C) permet de  travailler sur 2  aspects :

  • l'aspect cognitif correspond à ce qui se passe dans le cerveau du fumeur,  sur la manière dont est perçue la cigarette. Par exemple, le fait de considérer la cigarette comme une amie ...
  • l'aspect comportemental correspond à ce que la personne fait dans sa vie avec la cigarette. Par exemple,  le fait d'allumer une cigarette lorsqu'on rentre à la maison ou lorsqu'on se sent stressé.

Des chercheurs ont prouvé que les séances de T.C.C augmentent les chances de réussir l’arrêt du tabac d’environ 50%. C’est l’une des approches non-médicamenteuses dont l’efficacité est scientifiquement démontrée !

Cette méthode peut tout à fait être combinée avec la prise de substituts nicotiniques si le manque se fait toute fois ressentir.

Vous trouverez  des praticiens des TCC sur le site internet : http://www.aftcc.org/

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est important de se faire accompagner dans votre démarche d'arrêt, n'hésitez pas à appeler le 39 89 pour bénéficier d'un suivi téléphonique gratuit avec un(e) tabacologue.

Bonne continuation dans votre démarche.

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques