En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 13 septembre 2015 par Tiphaine

Thème : Méthodes d'aide d'arrêt

Votre question

2ème arrêt

il y a 5 ans j'ai arrêté de fumer dans des conditions exceptionnelles (aucun fumeur dans mon entourage) cela a durée 2 ans. Une situation de grand stress ma fait replonger, très vite j'ai essayé de stopper cette dégringolade mais nouvel entourage de fumeur… résultat, mes nerfs ont rapidement pris le dessus. Comment faire pour résister et ne pas craquer après un tel échec ?

Notre réponse

Bonjour,

Vous avez plus mérité des bravos que des critiques, c'est formidable 2 ans d'arrêt! Et la reprise, sachez-le, fait partie intégrante du cycle de l'arrêt.

Vous pourrez tout à fait ré-arrêter, parce que vous savez que vous l'avez déjà fait, et ça c'est une force. Et vous avez avancé, puisque la vie avec cigarette vous plait  moins, au final, que la vie sans. Alors il y a quand même une chose que vous devez savoir.

C'est que fumer entraîne 3 dépendances différentes:

-  la dépendance physique, c'est le fait d'avoir besoin de nicotine. Elle se gère bien avec des substituts nicotiniques adaptés à votre dépendance, faites le test "ma dépendance physique au tabac". Les substituts nicotiniques (comme patchs, gommes, pastilles, comprimés à fondre sous la langue, inhaleur ou spray) doublent les chances d'arrêt et sont autorisés dès 15 ans. Ils sont remboursés par la Sécurité Sociale à hauteur de 50 € par an si votre médecin vous rédige une ordonnance. Vous trouverez tous les détails sur le site ameli.fr

- la dépendance psychologique, c'est le fait d'avoir recours au tabac en fonction de ses émotions (stress, tristesse ...), c'est important de changer les idées que vous avez sur la cigarette et sur ce qu'elle vous apporte.

- la dépendance comportementale, c'est le fait d'avoir pris l'habitude de fumer en faisant une certaine action (fumer en buvant un café, fumer en conduisant, fumer chez vous ...). Ou en voyant un fumeur, parce qu'il y a dans notre cerveau des neurones qui, lorsque vous voyez cette action faite par une autre personne, vont programmer ce geste là pour vous. C'est un peu comme un virus informatique qui vous injecte une idée au coeur de votre cerveau, vous donnant l'impression que c'est votre envie... Pour les contrer:

- regardez un non fumeur

- expliquez à vos neurones que vous avez changé de logiciel (de fumeur à non fumeur) et que vous ne voulez plus de ce geste, ils doivent faire une

mise à jour.

- imaginez votre fumeur dans une situation incompatible avec la cigarette (faisant du sport, sous la douche...)

Changer vos habitudes sera une grande aide dans cet arrêt qui se profile.

En gérant ces trois dépendances, l'arrêt est plus facile.

N'hésitez pas, plus on arrête, plus on se rapproche de l'arrêt définitif ! Lancez-vous !

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques