En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 01 avril 2020 par Laure

Thème : Risques du tabagisme

Votre question

Arrêt de la cigarette

Bonjour cela fais maintenant que je rentre dans ma 3 semaines ou j’ai arrêter de fumer et j’ai du mal à respirer de là constipation mal au cœur et poumons et aussi mal de ventre est ce que tous cela et normal ?

Notre réponse

Bonjour,

Toutes nos félicitations pour ces 3 semaines sans fumer, voilà un beau cadeau offert à votre porte-monnaie ! 

Une modification du transit intestinal notamment la constipation peut apparaître à l’arrêt du tabac. Ceci est plus fréquent chez les personnes déjà prédisposées à ce type de trouble.
 
Ce phénomène est en général passager et régresse avec des règles simples :

  • Marcher mais ce n'est pas évident en période de confinement, alors, optez pour le pédalo ! Allongez-vous sur le dos, mains derrière la nuque, jambes pliées. Relevez vos jambes pour former un angle de 90°. Serrez le ventre et pédalez en allongeant les jambes loin devant.
  • Boire de l’eau.
  • Manger des légumes, des fruits et des aliments riches en fibres quand cela est possible (céréales complètes, lentilles, pois chiches, pain au son…).
  • Se masser ou se faire masser.
  • Faire des exercices de relaxation.
  • Vérifier l’absence de sous dosage en cas de traitement par substituts nicotiniques.

En cas de constipation gênante et persistante, un traitement est parfois nécessaire. N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé.

Les produits nocifs contenus dans la fumée de tabac ont perturbé pendant longtemps le fonctionnement de votre organisme. Ils ont notamment modifié la structure intérieure de votre appareil respiratoire et paralysé votre système immunitaire.

Avec l'arrêt du tabac, progressivement votre organisme va retrouver son fonctionnement « normal ». Cela peut entraîner pendant quelques mois des rhumes, de la toux ou même des difficultés de respiration ...

Parfois les difficultés respiratoires et la sensation d'oppression sont liées au stress provoqué par le manque de nicotine. Dans ce cas, des substituts nicotiniques (patchs, pastilles...) bien dosés peuvent limiter ces désagréments.

Pour vous aider, vous pouvez aussi consulter notre page je stresse, vous y trouverez quelques astuces. 

Si vous avez d'autres interrogations, vous pouvez téléphoner au 39 89, un tabacologue vous répondra.

Et surtout, dites-vous que ça vaut le coup de tenir et qu'il ne s'agit que de difficultés passagères.

Bon courage pour la suite.

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques