En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 24 septembre 2018 par Emilie

Thème : Méthodes d'aide d'arrêt

Votre question

Arrêt du tabac

Bonjour J'ai arrêté de fumer depuis jeudi mais aujourd'hui je suis plus triste que jamais. Je pleure pour un rien. Je fumais un paquet de 20 par jour. On m'a dit que ce n'était pas grave d'avoir un écart une fois car après tout on a pas réussi à marcher du premier coup. Je me demandais si on repart de zéro pour le sevrage ou pas ? Je pleure depuis vendredi et je suis en vacances cette semaine. La solitude et l'ennui vont être mes pires ennemis de la semaine... Cordialement

Notre réponse

Bonjour

Merci pour votre question.

En règle générale, la tristesse est un symptôme de sevrage fréquent. En effet, la cigarette est reconnue pour son effet "antidépresseur", parce que la fumée du tabac contient d'une part de la nicotine et d'autre part des substances qui favorisent la libération d'hormones du plaisir et la sensation de bien-être.

Grâce à ce mécanisme, le tabac procure donc artificiellement une sensation de bien-être qui est à même d'aider le fumeur dans la gestion de son humeur. Le fumeur utilise parfois la cigarette comme "antidépresseur", comme réconfortant pour lui remonter le moral.

A l'arrêt, il est naturel que ce phénomène lui fasse défaut et qu'une sensation de déprime soit ressentie. Ces sensations pénibles s'atténuent en général en 10 à 30 jours et disparaissent après deux mois.

Sur notre page "Je sens que je déprime", vous trouverez des conseils utiles.

Ensuite, le tabac est souvent utilisé comme un moyen de s'occuper, de passer le temps, et on peut se retrouver un peu dépourvu au moment de l'arrêt. En arrêtant de fumer on a plus de temps pour soi, mais ça peut être compliqué à gérer quand on en n'a pas l'habitude.

Pour vous donner des idées et savoir que faire de ce temps disponible, vous pouvez lire les témoignages laissés par des personnes en arrêt du tabac.

Planifiez à l’avance votre journée pour éviter les moments d’ennui durant lesquels l’envie de fumer pourrait s’insinuer. Ayez toujours des projets, un livre intéressant à lire, une activité sportive, une sortie, une rencontre, etc.

Les traitements de substitution à la nicotine, les techniques comportementales, le soutien des professionnels de la santé peuvent vous aider dans votre démarche. Vous trouverez aussi ici un exemple d'exercice de relaxation.

Enfin, si vous ressentez le besoin d’être soutenue, vous pouvez trouver un tabacologue près de chez vous en utilisant l'annuaire des consultations de tabacologie, ou bénéficier d’un accompagnement personnalisé et gratuit par un tabacologue au 39 89.

D'une façon générale, prenez soin de vous !

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques