En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 21 mars 2020 par Christine

Thème : Méthodes d'aide d'arrêt

Votre question

Arrêt progressif

Comment sélectionner l’arrêt progressif, j’ai repris par stress du au Coronavirus et travaille en grande surface, je veux quand même limiter mon nombre de cigarettes merci

Notre réponse

Bonjour,

Bravo de vouloir rester dans le contrôle de votre consommation !

Oui, l'arrêt progressif est une bonne manière de revenir vers l'arrêt.

Cette méthode nécessite tout de même un peu de rigueur : remplacer les cigarettes non fumées par de la nicotine de substitution pour éviter le manque physique et la "sur-inhalation" des cigarettes qui restent. 

Le but est d'arriver en quelques jours à remplacer une cigarette sur deux par un substitut (comme gommes, pastilles, comprimés à fondre sous la langue, inhaleur ou spray).

Quant aux cigarettes qui restent, vous vous efforcerez de les fumer de la mauvaise main et dans des circonstances peu agréables, pourleur confort en soit amoindri et que ne la considériez plus de votre façon habituelle.

Les gommes, les pastilles et l'inhaleur sont autorisés pour la réduction. Les goûts sont différents de ceux dont vous avez l’habitude et a priori pas très bons. Il faut plusieurs utilisations pour s'y habituer et donc persévérer vous permettra de les supporter sans problème en quelques jours.

Attention, cette nicotine doit traverser les muqueuses de la bouche et ne pas se retrouver dans votre estomac : donc si vous salivez beaucoup au début, crachez cette salive dans un mouchoir. Avaler de la nicotine peut occasionner des irritations ou des sensations de gorge qui se serre, c'est juste désagréable, il n'y a aucun danger pour votre santé. C'est un coup à prendre...

Vous remarquerez en faisant ainsi que la cigarette elle -même ne gère pas bien le stress, même celui du coronavirus. Vous pouvez aussi réfléchir et trouver d'autres méthodes pour gérer le stress de la vie quotidienne : vous trouverez ici un exemple d'exercice de relaxation, basé sur une respiration lente et ample. 

Encore bravo pour cette bonne idée de réduction et merci de continuer votre travail pour que nous puissions continuer à nous approvisionner.

Bon courage à vous dans tous les domaines ! 

Et si c’est vraiment trop difficile, n’hésitez pas à nous appeler au 39 89, nous serons là pour vous accompagner, de manière gratuite et personnalisée. 

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques