En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 26 avril 2020 par KrithyK

Thème : Risques du tabagisme

Votre question

Gêne respiratoire

Bonjour Après suspicion de COVID-19, j'ai arrêté de fumer J'ai fait un scanner dont voici le compte-rendu : "Minime image d'allure séquellaire du lobe inférieur droit. Examen tomodensitométrique du thorax normal par ailleurs. On note juste quelques minimes images d'allure séquellaire des apex pulmonaires et une minime adénopathie sans spécifité particulière de la fenêtre aorto-pulmonaire." Le souci c'est une légère gêne quand je force l'expiration Je fume depuis 20 ans J'ai arrêté depuis le 26 mars Il y a près de trois ans j'ai arrêté pendant trois mois pour mon ex petite amie, là j'arrête pour moi Depuis près de deux ans je poursuis un rééquilibrage alimentaire, je faisais 107 kg pour 1m83 en accompagnement d'exercices musculaires J'en fais plus que 88 kg, il était donc naturel d'arrêter la cigarette Je m'interroge donc sur cette gêne respiratoire, va-t-elle partir au fil des années ? Je n'ai pas ressenti cette gêne il y a trois ans quand j'ai essayé d'arrêter Merci de votre réponse Cordialement

Notre réponse

Bonjour,

Toutes nos félicitations pour votre arrêt, c'est la meilleure que vous ayez faite pour votre santé ! Et bravo pour votre hygiène de vie et tous les bons résultats que vous avez obtenus.

Ce qui vous arrive (cette gêne à l'expiration que vous ressentez) est si normal que cela porte même un nom. Cela s'appelle l'hyper-réactivité bronchique, et correspond à la sensation d'irritation de vos bronches, occasionnée par le passage incessant de fumée du tabac pendant vos années de tabagisme. Maintenant que vous avez arrêté de fumer, vous retrouvez une sensibilité normale et ressentez cette irritation. Vos bronches vont mettre quelque temps à évacuer les résidus de fumée et pendant ce temps elles restent irritées, gonflées et très sensibles. Cela ne durera pas plus de 4 à 8 semaines.  

Tout votre corps doit ré-appendre à vivre sans fumée, soyez sympa avec lui et accordez-lui un peu de temps. Voyez aussi les points positifs. 

Consultez notre page ce que l'arrêt va m'apporter pour plus d'informations. 

Quant au compte-rendu de votre scanner, c'est à votre médecin traitant de vous le commenter, nous ne sommes pas habilités à nous substituer à lui.

Ne lâchez rien, les difficultés de l’arrêt seront récompensées au centuple par tous les bienfaits que vous y trouverez. 

Encore 1000 bravos à vous pour cette nouvelle vie!

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques