En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 09 avril 2016 par Anouchka

Thème : Dépendance

Votre question

arrêt, alcool et réminiscences?

Bonjour, J'ai arrêté de fumer il y a maintenant presque 6 mois, mon compagnon depuis 4 mois, et cela a été d'une facilité assez déconcertante. Très vite, on s'est sentis beaucoup mieux. En revanche, nous sommes tous deux étonnés de constater les effets conséquents à l'arrêt, par exemple l'impression de plus grande fragilité liée aux rhumes, à la toux...Ainsi qu'un effet très étrange : quand nous buvons de l'alcool, en contexte sociable/festif, donc, celui pour lequel il était le plus difficile de ne pas fumer pour l'un comme pour l'autre au départ, nous retrouvons le lendemain une gêne respiratoire, une toux encombrée, exactement comme si nous avions fumé (bien moins fortement, tout de même), et ce même si c'est en compagnie de non fumeurs. Est-ce que cela fait partie des symptômes de sevrage? Merci pour votre travail encourageant, rassurant, et par avance pour votre réponse ! Cordialement, A

Notre réponse

Bonjour,

D'abord, bravo à tous les deux pour votre arrêt! Quelle belle victoire!

La fragilité que vous décrivez est vraiment liée à votre arrêt, ou plutôt à votre ancienne consommation de tabac.

Les fumeurs ont une immunité un peu moins efficace, mais la fumée "protège" un peu de certains microbes. Dès que vous arrêtez de fumer cette "protection" disparaît, mais votre immunité va avoir besoin de 4 à 6 semaines pour revenir à son niveau normal. 

Vous verrez que l'hiver prochain vous serez en meilleure forme que les hivers précédents. 

Pour votre toux, elle s'explique par la disparition de la nicotine agressive de cigarette. Cette dernière a la capacité d'anesthésier le nerf de la toux, et donc les fumeurs perdent une bonne part de la toux réflexe. A l'arrêt du tabac, il n'y a plus de nicotine agressive et le nerf de la toux est à nouveau capable de faire son travail et vous toussez. C'est une bonne toux, elle permet le nettoyage de vos poumons, et doit être respectée tant que vous n'avez pas de température. 

Considérez que vos poumons ont fait un grand nettoyage de printemps, c'est naturel. Maintenant, ils sont à nouveau propres, les cils bronchiques ont repoussés et vous avez retrouvé le "nettoyage automatique" de vos poumons toutes les nuits.

Quant à vos symptômes post-soirées, ils seraient explicables par le tabagisme passif, mais vous les ressentez aussi quand il n'y a pas de fumeurs... C'est inhabituel, peut-être est-ce psychologique, ou lié au fait que dans ces circonstances on parle et rit plus que d'habitude, et que l'alcool est aussi un facteur possible...

A tous les deux, quand même, encore bravo, tenez bon !

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques