En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 21 juillet 2015 par Audrey

Thème : Dépendance

Votre question

Angoisses terribles et insomnies

Bonjour, j'ai arrêté il y a 7 jours... J'étais extrêmement motivée et même presque joyeuse à l'idée d'arrêter, mais depuis 3 jours (déjà) la déprime et les angoisses sont telles que je suis à deux doigts de renoncer... Je ne dors plus, je n'ai goût à rien, j'ai des angoisses terribles, et je me rends compte que ce n'est lié qu'au manque de tabac, mais professionnellement je suis dans une situation qui fait que je ne peux pas du tout me permettre ce genre d'état... Je pense avoir sous-estimé ces symptômes et donc m'être mal préparée. Que faire ?!?

Notre réponse

Bonjour,

Tout d'abord félicitations pour votre arrêt !

La nicotine a un effet "anti-dépresseurs" sur l'organisme, alors les angoisses et la déprime sont des effets indésirables qui peuvent apparaître à l'arrêt.

L'utilisation de substituts nicotiniques comme les patchs, gommes à mâcher, pastilles à sucer, inhaleur ou spray buccal, sont des aides recommandées dans l'arrêt du tabac, car ils permettent d'apaiser voire d'éliminer ses effets désagréables liés à la dépendance physique, qui disparaît entre 4 à 6 semaines d'arrêt total.

De plus, la cigarette est souvent associée à des moments de plaisir, de bien-être, donc pour compenser cette rupture, il va falloir vous trouvez de nouvelles sources de plaisir pour vous sentir bien, et limiter la frustration liée à l'arrêt (activité physique par exemple), et prenez vous des moments pour vous dans la journée, c'est important !

Voici un exercice de respiration abdominale pour calmer vos angoisses : debout, assise, ou allongée comme vous voulez, avec les yeux fermés et les mains sur le ventre (pour vous concentrez sur votre respiration), vous allez inspirer par le nez en gonflant le ventre et expirez par la bouche en rentrant le ventre.

Au fur et à mesure de l'exercice, votre respiration doit devenir de plus en plus lente et profonde, mais tout en restant naturelle bien-sûr. Faites cet exercice le temps que vous en ressentez le besoin, et autant de fois dans la journée que nécessaire.

Afin d'évaluer votre niveau de dépendance à la nicotine et vous conseiller un traitement adapté à vos symptômes, vous pouvez consulter un professionnel de santé (médecin, pharmacien, tabacologue).

Vous pouvez également appeler gratuitement un tabacologue de Tabac info service au 3989, un bilan puis un suivi personnalisé pourra vous être proposé. La volonté seule ne suffit pas toujours, un suivi peut être important, et vous permettra de renforcer votre motivation.

Accrochez-vous, vous êtes sur le bon chemin ! Et surtout dites-vous que ce ne sont que des difficultés passagères !

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques