En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 07 mai 2019 par Lily

Thème : Méthodes d'aide d'arrêt

Votre question

Arrêt de cigarette et consommation drogue douce

Bonjour, Je me permets de vous contacter en esperant que le secret professionnel s'applique sur ce site. Cela va bientôt faire un mois que je n'ai plus fumé une cigarette. L'envie subsiste mais je continue mes efforts. Par contre, je n'arrive pas à stopper ma consomation de marijuana, habitant en cXXXX, c'est légal ici. J'aimerai pouvoir arrêter, car je sens que c'est un frein à mon quotidien, je fais beaucoup de sport, et ca réduit ma motivation. De l'autre côté, je passe par une période très intense, très stressante... Fumer me détend et me permet de m'évader les soirs quand je rentre. Mais j'ai peur qu'en arrêtant la consommation de drogue douce, je me remette à fumer des cigarettes... Aujourd'hui, je ne ressens aucune fierté, aucune gratitude à avoir arrêter la cigarette, je me dis que mes efforts ne servent à rien tant que je n'arrête pas tout. Est ce véridique ? Quels sont les dangers potentiels dans ce cas ? Pour beneficier des bienfaits du severage de tabac, faut-il supprimer toute autre substance nocive? Que me conseillez-vous dans ce cas ? Merci à vous

Notre réponse

Bonjour,

Tout d'abord, soyez rassurée, notre service est soumis au secret professionnel.

Ensuite nous tenons à vous féliciter pour votre souhait d'arrêter vos "consommations". Un mois sans cigarette c'est super, mais en continuant à fumer des joints, vous continuez à consommer du tabac et donc de la nicotine qui vous empêche de vous sevrer réellement de cette substance.

De plus, on peut souvent constater une augmentation de la consommation de joints à l'arrêt du tabac, par besoin de compensation.

Cependant, vos efforts ne sont pas vains, car vous limitez quand même votre intoxication. Mais pour une réelle efficacité il faudrait arrêter toute consommation de substances nocives.

Vous dites que le cannabis vous apaise en cette période intense et stressante, mais le sport aussi. Ne laissez pas le cannabis réduire votre motivation à faire du sport. Le sport permet de libérer les tensions, de s'oxygéner pleinement, de rééduquer ses poumons et de booster son coeur... ?

Il est difficile parfois d'arrêter seul, toutes les consommations, il faut savoir se faire aider. Vous trouverez dans notre annuaire une consultation de tabacologie ou d'addictologie près de chez vous.

Vous pouvez aussi contacter cette ligne : Écoute cannabis accessible au 0 980 980 940, 7j/7, de 8 h à 2 h du matin (appel anonyme et non surtaxé)

Et consulter ces documents :

le guide pratique j'arrête de fumer

le guide d’aide à l’arrêt du cannabis

L'arrêt de ces substances est le plus beau cadeau que l'on puisse faire à sa santé et à ses finances...

Ne baissez pas les bras ! Bonne continuation !

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques