En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 25 juin 2020 par Rahma

Thème : Méthodes d'aide d'arrêt

Votre question

Arrêt depuis 5 jours

Bonjour, Je souhaite savoir si l’arrêt « sauvage du tabac » est vraiment déconseillé? J’ai arrêté depuis 5jours et c’est vrai que chaque jour est plus dur que le jour passé physiquement et mentalement. Déprime migraine irritable tendue. Pourtant j’ai arrêté de fumer une fois pendant deux ans mais je ne fumais pas autant A 43 ans je fume 10 à 15 cigarettes fines par jour Samedi j’ai arrêté net. Depuis des mois j’ai envie d’arrêter mais je trouvais des excuses à chaque fois. Donc j’ai décidé de ne pas réfléchir et de tenter et j’ai très envie d’y arriver mais on me déconseille l’arrêt sauvage. C’est vrai que c’est de plus en plus dur (je suis à fleur de peau! Mais si je reprends pour diminuer progressivement je me dis que c’est un échec car je ne pourrais pas gérer le « progressivement » Que dois je faire? Ai je pris la bonne méthode pour arrêter? Devrais je plutôt me faire aider?

Notre réponse

Bonjour,

Toutes nos félicitations pour votre arrêt du tabac.

L'arrêt brutal est parfois difficile à tenir, mais en aucun cas il ne présente un danger pour votre santé. Votre corps se retrouve dans une situation où il doit se réadapter à un fonctionnement naturel.

Cette période de transition dure 4 à 8 semaines, pendant lesquelles on peut ressentir quelques désagréments :

- Maux de tête, migraines ... sont dus au relâchement des vaisseaux sanguins qui ne sont plus soumis aux contractions de la nicotine agressive de la fumée ;

- La déprime, la nervosité, les angoisses ou l'irritabilité sont des symptômes de manque de nicotine.

Sachez que la nicotine de substitution peut vous aider à ne pas souffrir du manque physique, et elle double vos chances d’arrêt à un an ! Il en existe sous tant de formes différentes (comme patchs, gommes, pastilles, comprimés à fondre sous la langue, inhaleur ou spray), que vous en trouverez bien une qui vous conviendra.

La presque totalité des substituts nicotiniques sont pris en charge par la Sécurité Sociale, sans que vous fassiez l'avance des frais (renseignements sur ameli.fr). Votre médecin doit bien sûr vous rédiger une ordonnance.

Quant à votre question "Devrais je plutôt me faire aider ?", la réponse est oui ! Sachez que notre équipe de tabacologues est là pour ça ! Nous proposons un bilan de 30 min pour faire le point sur votre situation, puis un suivi de plusieurs appels pour vous aider à tenir vos objectifs et répondre à toutes vos questions.

Vous trouverez également sur ces pages de précieux conseils :

j'arrête de fumer.

faire face à l'envie de fumer.

un exemple d'exercice de relaxation.

L'arrêt du tabac est le plus beau cadeau que l'on puisse faire à sa santé : ce que l'arrêt va m'apporter et à ses finances...

Vous avez pris la bonne décision, quelques réajustements et tout ira mieux !

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques