En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 24 mars 2015 par Sarah

Thème : Grossesse

Votre question

Arrêt du tabac

Bonjour j'ai arrêté de fumer il y a 3 semaines car je suis enceinte. Pour l'instant tout se passe bien cependant cela fait quelques jours que je ressens des douleurs à la poitrine mais je n'ai pas de problème au cœur. J'aurai voulu savoir si cela pouvait être lié à larrêt du tabac. De plus au début de ma grossesse j'ai fumé les 15 premiers jours sans savoir que j'étais enceinte et j'aurai voulu savoir les risques pour mon enfant. Je vous remercie

Notre réponse

Bonjour,

Félicitations pour votre arrêt du tabac depuis 3 semaines et félicitation pour votre grossesse. C'est le plus beau cadeau que vous pouiviez faire à votre santé et celle de votre bébé !

Les douleurs que vous ressentez au niveau de la poitrine peuvent être liées à un léger stress ou de l'anxiété, qui peuvent avoir des manifestations physiques, comme une accélération des rythmes cardiaques et respiratoires. Quand cela se manifeste, vous pouvez aider à calmer ces manifestations en faisant en sorte de ralentir votre respiration, en respirant plus profondément, avec le ventre.

L'anxiété peut être provoquée par un manque de nicotine, tout comme elle peut être en lien avec la grossesse ou le contexte. Si vous avez d'autres signes de manque, comme des fortes envies de fumer, des troubles de concentration ou du sommeil, vous pouvez mettre en place une substitution nicotinique, sous la forme de patchs et/ou de substituts à prendre à la demande. Les substituts nicotiniques ne sont pas contre indiqués pendant la grossesse.

En étant enceinte, la sécurité sociale prend en charge les substituts nicotiniques à hauteur de 150 € par an sur prescription médicale. Vous trouverez tous les détails sur le site ameli.fr.

Le fait d'avoir fumé dans les premiers temps de votre grossesse n'a pas d'impact à partir du moment où vous avez pu arrêter rapidement, les bénéfices de l'arrêt du tabac, notamment en ce qui concerne l'oxygénation, se manifestent dès les premiers jours et tout au long de votre arrêt.

Pour que votre arrêt se passe dans les meilleures conditions, n'hésitez pas à vous faire accompagner, vous pouvez en parler à votre pharmacien, votre médecin, au personnel soignant qui vous accompagne dans votre grossesse, ou vous rendre dans une consultation de tabacologie près de chez vous, ou appeler le 39 89 pour bénéficier d'un suivi téléphonique gratuit avec un(e) tabacologue.

Bonne continuation dans votre démarche.

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques