En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 30 juin 2019 par SOPHIE

Thème : Dépendance

Votre question

Bpco et arrêt du tabac

Bonjour, Cela fait une semaine que j essaye d arrêter de nouveau de fumer. Je tiens le coup mais j ai fini toujours par craquer en vacances, en soirée. Mon mental et motivation ne semblent pas si important que ça puisque je replonge à chaque fois. Or il y a 3 semaines environ j ai appris que j avais une BPCO stade 1. J ai déjà perdu presque 1/3 de ma capacité respiratoire et celae fait peur. Ma question: en arrêtant de fumer, est ce que je peux récupérer de ma capacité respiratoire ou est ce que c est irréversible ? Je veux croire que je vais enfin arriver à arrêter cette drogue qui en plus de bousiller mes poumons, me gêne pour faire du sport car je suis très vite essoufflée. Je vous remercie pour votre réponse.

Notre réponse

Bonjour

Bravo pour votre arrêt du tabac, c'est la meilleure chose que vous puissiez faire pour votre santé !

Fumer occasionne trois dépendances : physique, psychologique et comportementale.

La dépendance physique est due essentiellement à la présence de nicotine dans le tabac, en son absence vous ressentez une sensation de manque.

Savez-vous qu'il existe des traitements de substitution nicotinique qui rendrait votre sevrage plus confortable ? Parlez-en avec votre médecin traitant ou avec votre pharmacien.

Il reste aussi la dépendance psychologique et comportementale à vaincre.

Pour ne pas être frustré psychologiquement, voyez votre arrêt de façon positive: c'est une chance et pas une punition, certes il faut faire des efforts mais vous en avez des avantages: économies, fierté, bonne haleine, meilleur souffle ou meilleur sommeil,...

Le tabagisme correspond à des habitudes qui associent la prise de cigarettes avec certaines situations ou en réponse à certaines émotions.

Pour arrêter de fumer, il est effectivement conseillé de changer ses habitudes quotidiennes pour casser ces associations, faites les chose dans un ordre différents, changer de trajet pour aller au travail, occupez vous le trajet en voiture avec une pastille nicotinique à sucer ou bien un chewing gum ...

Il est donc utile d'avoir en permanence à portée de mains des outils qui vont vous aider à vous changer les idées ou des ressources à votre disposition, à la maison comme au travail.

Quand à la BPCO, c'est une maladie qui ne se guérit pas mais il existe des traitements avec des médicaments ou avec des séances de kinésithérapie pour mieux respirer. Ces traitements vont soulager les symptômes et améliorer votre capacité à faire de l’exercice.

L’arrêt du tabac est essentiel. Arrêter de fumer ralentit l’évolution de la maladie. 

Si vous avez du mal, appelez-nous au 39 89, nous sommes là pour vous !

Bon courage et voyez la vie en rose, c'est vraiment mieux sans cigarette!

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques