En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 20 mars 2020 par Chris

Thème : Dépendance

Votre question

Fatigue liée à l'arrêt

Bonsoir, Je me sens fatiguée, sans énergie. Est-ce normal ? J'ai déjà arrêté 5 ans, la fois précédente j'étais très irritable mais pas fatiguée. Là pas irritable, mais épuisée. J'ai dû enlever mon patch car il m'irrite, brûle. Il a laissé 1 trace très rouge. La trace de celui d'hier est encore visible et sensible aujourd'hui. Est-ce que tous les patchs utilisent les mêmes substances pour coller ? Comment puis je continuer less substituts ? Merci de votre attention .

Notre réponse

Bonjour,

Toutes nos félicitations pour cet arrêt du tabac, au vu de la conjoncture sanitaire actuelle, vous pouvez d'autant plus être fière de vous ! 

La fatigue peu faire partie des symptômes au début de l'arrêt du tabac et n'oubliez pas que chaque arrêt est différent. 

Lorsqu'on fume, la nicotine joue un rôle de stimulant. Ainsi, à l'arrêt du tabac, apparaît une fatigue qui est due à 2 phénomènes :

  • le phénomène de désintoxication auquel procède l'organisme,
  • le manque de nicotine et donc de ce fameux stimulant. 

Ces deux phénomènes associés entraînent une importante fatigue dans les 6 à 10 semaines qui suivent la suppression du tabac.

Concernant les irritations avec votre patch, en première intention, nous vous recommandons de changer le site de pose. Les patchs peuvent se coller sur toute la partie supérieure du corps. Pensez aussi dans votre cas à retirer le patch la nuit afin de faire une "pause" sur votre peau.

Très souvent, c'est en effet la colle qui est responsable de ce désagrément. Cependant, vous pouvez tester une autre marque de patch qui pourrait chez vous ne pas provoquer d'irritation.

Si l'urticaire survient toujours malgré ces essais, vous pouvez remplacer les patchs par des formes orales : gommes, pastilles, comprimés à fondre sous la langue, inhaleur ou spray, que vous prendrez dès que vous en ressentirez le besoin. Vous pourrez en prendre assez régulièrement pour "imiter" le patch qui délivre peu de nicotine mais en permanence.

Vous pourrez garder ces formes orales aussi longtemps que vous en aurez besoin.

Afin d'être soutenue, contactez gratuitement un tabacologue de Tabac Info Service en appelant le 39 89. Il fera le bilan de votre tabagisme, vous donnera des conseils personnalisés et vous proposera un suivi.

Vous trouverez également sur ces pages de précieux conseils :

j'arrête de fumer.

faire face à l'envie de fumer.

Bonne continuation dans votre démarche. 

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques