En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 15 octobre 2014 par Aurélien

Thème : Méthodes d'aide d'arrêt

Votre question

Grosse fatigue

Bonjour, j'avais arrêté de fumer pendant 15 jours. Mais après 12 jours j'ai commencé à ressentir une grosse fatigue... au travail et chez moi. C'est monté crescendo jusqu'au dernier jour où après avoir passé la journée chez moi sans activité et ajoutez à cela un mal de tête énorme, j'ai racheté un paquet, plus pour les effets secondaires que le manque en lui même. Depuis j'ai refumé quelques cigarettes (1à3 par jour) mais rien à voir avec mon ancienne consommation ! Et j'ai donné mon paquet à quelqu'un pour reprendre le sevrage au plus vite. Cette fatigué (à ce point là est-elle normale ?) Je n'étais pas fatigué au début, ce n'est apparu qu'au 12è jour...

Notre réponse

Bonjour,

Félicitations pour votre démarche d'arrêt.

Il peut arriver en effet de ressentir une fatigue plus importante dans les jours qui suivent l'arrêt du tabac. Le tabac est un stimulant et le manque de cet aspect stimulant peut se ressentir par une plus grande fatigue, et le fait de mettre en place une cure de vitamines pendant quelques semaines peut permettre de retrouver un rythme plus adapté. On observe ça généralement dans les premiers jours de l'arrêt.

La fatigue que vous avez ressentie au bout d'une douzaine de jours peut s’assimiler plutôt à un trouble de l'humeur. Le tabac a des effets antidépresseurs et on peut ressentir une baisse de moral et une plus grande fatigue au bout de 10 à 20 jours après l'arrêt. Ces effets peuvent être ressentis pendant quelques semaines, le temps que le corps se réadapte.

Pour éviter de ressentir ces effets lors d'une nouvelle tentative, il peut être utile de mettre en place une substitution nicotinique (sous la forme de patchs et/ou comprimés à sucer ou gommes à mâcher) et d'avoir une activité physique régulière. Si vous ne voyez pas d'améliorations, vous pouvez également en parler à votre médecin pour mettre en place un traitement adapté.

C'est toujours une bonne chose d'être accompagné dans son sevrage tabagique. En appelant le 39 89, vous pouvez être aidé dans votre démarche d'arrêt du tabac et être accompagné gratuitement par un(e) tabacologue.

Bonne continuation dans votre démarche

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques