En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 15 janvier 2016 par Adam

Thème : Méthodes d'aide d'arrêt

Votre question

"Il faudrait que j'arrête"

Bonjour, Voilà quelques temps que j'ai cette idée qui revient de plus en plus fréquemment, cette idée qui voudrait me pousser à arrêter de fumer, notamment pour des raisons financières, mais aussi car je sens la difficulté à respirer s'accumuler un peu plus chaque jour. Seulement fumer est un vrai besoin pour moi, et joue un rôle d'anti-dépresseur, chaque cigarette m'aide à "tenir une journée de plus" et de ce côté, je n'ai pas réellement envie d’arrêter de fumer. Je n'ai aucun soutien dans mon entourage pour m'aider vis à vis de ce problème donc je me tourne vers vous en espérant que puissiez m'apporter des conseils ou même des solutions. Merci.

Notre réponse

Bonjour,

Merci pour votre témoignage et bravo pour votre envie d'arrêter.

Si l'arrêt complet vous semble un objectif trop difficile, il existe une solution intermédiaire: la réduction de consommation avec substitution.

Cette méthode nécessite tout de même un peu de rigueur: il est important de remplacer les cigarettes non fumées par de la nicotine de substitution pour éviter le manque physique et la "sur-inhalation" des cigarettes qui restent. Elle doit être limitée dans le temps pour ne pas retomber dans votre consommation antérieure, l'objectif étant l'arrêt total.

Le but est d'arriver en quelques jours à remplacer une cigarette sur deux par un substitut. Quant aux cigarettes qui restent, vous vous efforcerez de les fumer en les tenant de la mauvaise main, et pas dans les situations les plus habituelles. Ceci pour que le confort de la cigarette soit amoindri et que ne la considériez plus de votre façon habituelle.

Cela vous permettra de casser le monopole de la cigarette et vous donnera un peu plus confiance en vous.

Les gommes, les pastilles et l'inhaleur son autorisés pour la réduction. Les goûts sont différents de ceux dont vous avez l’habitude et a priori pas très bons. Il faut plusieurs utilisations pour s'y habituer et donc persévérer vous permettra de les supporter sans problème en quelques jours.

Autre information importante sur le rôle anti-dépresseur de la cigarette: il ne fonctionne qu'à très court terme. Sur le long terme c'est l'inverse.

En effet, ce sont les fumeurs qui ont le plus fort taux de dépression, et c'est chez les personnes dépressives que l'on trouve le plus de fumeurs.

Par contre, c'est chez les ex-fumeurs que le taux de dépression est le plus faible!

Si vous avez envie d'essayer de moins fumer, lancez-vous, vous aurez eu le courage de tenter l'aventure, et ce sera une victoire pour vous, quel que soit le résultat.

Appelez-nous au 39 89 si vous avez besoin d'un coup de main, nous serons là pour vous!

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques