En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 02 mars 2014 par jj

Thème : Méthodes d'aide d'arrêt

Votre question

Nicotine

Bonjour, Lorsque l'on arrête la cigarette nous sommes en manque de nicotine, ce qui fait toute la difficulté mais les substituts de nicotine ne seraient ils pas un frein au final? Ne vaut il pas mieux souffrir une bonne fois pour toute et ne plus avoir de trace de nicotine dans le corps? Ne pas utiliser de substitut? Apparemment la nicotine disparaît du corps totalement en 72h environ, pourquoi entretenir ce fléau? Ca fait 6 jours que j'ai arrêté personnellement et je me demande combien de temps je vais avoir cette impression de vide dans ma vie, ce manque, cette obsession de l'idée d'allumer une cigarette. 15 années à fumer environ un paquet par jour. Merci pour votre aide!

Notre réponse

Bonjour,

Tout d'abord félicitations pour votre arrêt.

L'utilisation de substituts nicotiniques ne contribue pas à entretenir la dépendance à la nicotine.

C'est la rapidité à laquelle la nicotine monte au niveau du cerveau et stimule les récepteurs qui crée et entretient la dépendance à la nicotine. Dans le cas de la cigarette, par le biais de l'inhalation, la nicotine monte très vite au niveau des récepteurs, sous la forme d'un pic brutal.

A l'inverse, quand on utilise des substituts nicotiniques, patchs ou substituts oraux, la nicotine circule par le biais du système sanguin, et la diffusion et lente et progressive, il n'y a donc plus de pic qui stimule les récepteurs et entretient la dépendance physique.

La nicotine est en effet rapidement éliminée à  l'arrêt du tabac, et c'est à ce moment là qu'on ressent les signes de manque (irritabilité, troubles du sommeil, troubles de concentration, envies de fumer), que l'on peut ressentir pendant environ 8 semaines.

Le fait d'utiliser des substituts nicotiniques au moment de l'arrêt, permet d'éviter les signes de manque et de se débarrasser en douceur de la dépendance physique. On peut les arrêter au bout de 8 semaines environ et on ne ressent plus de besoin physique.

Si vous voulez être accompagné dans votre démarche d'arrêt, vous pouvez bénéficier d’un accompagnement personnalisé et gratuit par un(e) tabacologue de Tabac info service en appelant au 39 89.

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques