En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 14 janvier 2020 par SANDRA

Thème : Méthodes d'aide d'arrêt

Votre question

Substitut nicotinique

Bonsoir quel type de substituts seraient le mieux pour moi ? Les patch’s j’avais testé par le passé mais ça m’a pas convenu... Et quel dosage il me faudrait sachant que j’ai diminué de moitié ma consommation Et dernière question est ce que tous les substituts sont remboursés ? Merci par avance Cordialement Sandra

Notre réponse

Bonjour

Bravo pour votre nouveau projet d'arrêt, c’est à force qu'on y arrive !

Oui, tous les substituts nicotiniques sont aussi efficaces les uns que les autres. Ce qui est important, c’est que leur mode d’emploi vous convienne, et surtout, que le dosage soit suffisant. Ce dosage dépend du nombre de cigarettes, mais surtout de l'intensité de l’inhalation : 

En moyenne, 1 cigarette donne 1 mg de nicotine, mais si on aspire fort ça peut monter jusqu'à 2 ou 3 mg par cigarette ! Ça change la dose du patch ! Il est possible de poser jusqu’à 4 patchs de 21 mg chez les gros fumeurs ! A l’inverse, si vous aspirez peu fort, ce sera 0.3 ou 0.5 mg de nicotine par cigarette. 

A priori comptez que vous aurez besoin d'autant de mg de nicotine de substitution que de cigarettes habituellement fumées. Basez-vous sur une moyenne entre votre consommation actuelle et celle d'avant, car on compense souvent une réduction du nombre de cigarette par une augmentation de l'aspiration, et vous savez maintenant que ce dernier critère est essentiel.

Le plus efficace reste quand même l’association d’un patch (comptez les deux tiers de la dose totale) en association avec une forme orale nicotine (gommes, pastilles, comprimés à fondre sous la langue, inhaleur ou spray). Votre pharmacien saura vous conseiller. 

Dorénavant, la presque totalité des substituts nicotiniques (sauf l'ihnaleur et le spray) sont pris en charge par la Sécurité Sociale, à 65%, sans que vous fassiez l'avance des frais (renseignements sur ameli.fr). Votre médecin doit bien sûr vous rédiger une ordonnance ; sur cette dernière ne doivent figurer que les substituts nicotiniques, et bien spécifier lesquels. 

Si vous avez une mutuelle, elle peut compléter le reste. 

Les dentistes, kinés, sages-femmes, psychiatres et infirmières peuvent aussi rédiger cette ordonnance. Nous sommes à votre écoute pour vous accompagner dans votre arrêt, au 39 89, de manière gratuite et personnalisée. 

Pour commencer, vous pouvez télécharger le guide pratique j'arrête de fumer, vous y trouverez des tests, des conseils, des petites astuces. 

Bonne route vers l'arrêt ! 

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques