En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 12 novembre 2016 par Isabellel

Thème : Méthodes d'aide d'arrêt

Votre question

Tristesse

Bonjour J'ai arrêté de fumer il y a 12 jours, j'ai des patchs. Je me sens triste et irritable...j'ai souvent envie de pleurer. Est ce normal ? Merci

Notre réponse

Bonjour,

Merci pour votre question et félicitations pour vos 12 jours d'arrêt !

La déprime et donc la tristesse fait partie des symptômes fréquents à l'arrêt du tabac.

La fumée du tabac contient d'une part de la nicotine et d'autre part des inhibiteurs des monoamines oxydases. Ces substances favorisent la libération des neuromédiateurs : dopamine, sérotonine et noradrénaline. Ces neuromédiateurs jouent un rôle dans la sensation de bien-être.

Le fumeur utilise donc parfois la cigarette comme "antidépresseur" pour se remonter le moral. A l'arrêt, il est alors naturel que ce phénomène lui fasse défaut et qu'une sensation de déprime soit ressentie.

Cette déprime doit normalement s'atténuer en 2 ou 3 mois maximum. En attendant et dans tous les cas, vous trouverez dans la liste ci-dessous des suggestions pour faire face au découragement et voir la vie un peu plus en rose :

  • Se donner des objectifs un jour après l’autre, sans pression.
  • Pratiquer un sport.
  • Se rappeler ses motivations initiales.
  • Se faire plaisir.
  • Rencontrer des gens et leur parler.
  • S’entraîner à penser « positif ».
  • Dire STOP aux idées négatives.
  • Se répéter qu’on va y arriver.
  • A chaque occasion, se féliciter.
  • Relativiser.
  • Faire le bilan de tous les progrès accomplis et de tous les bénéfices ressentis.

L’irritabilité est aussi un symptôme de manque de nicotine. Pour lutter contre cela, vérifiez que votre traitement pharmacologique correspond bien à votre degré de dépendance et identifiez ce qui vous irrite le plus et trouver des solutions pour que ces irritations aient moins d’impact sur votre humeur. Vous pouvez ainsi faire un exercice de relaxation chaque jour, vous réserver des moments de calme chaque jour, sans dérangement ni interruption, bref prendre soin de vous.

 

Si ces symptômes durent il est important de voir votre médecin traitant qui pourra vous conseiller dans votre démarche et revoir les dosages des patchs. De plus si vous souhaitez de l'aide ou du soutien dans votre arrêt, vous pouvez contacter gratuitement un tabacologue de Tabac info service au 39 89.

Accrochez-vous, vous êtes sur le bon chemin !

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques