En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 16 juin 2015 par a

Thème : Méthodes d'aide d'arrêt

Votre question

cigarette festive suite

Je viens de lire un témoignage sur la "cigarette festive", et les réponses donnée ne répondent pas à mes propres questionnement à ce sujet. La personne en question disait fumer uniquement qd elle se trouvait en soirée avec des amis, ce qui représentait environ 20 cigarettes par mois. elle précisait pouvoir de ce fait rester 2 semaines sans fumer. Quel danger concret représentent 20 cigarettes par mois, (si on fait abstraction du fait que le danger principal - et réel - est de glisser progressivement de l'état de "fumeur occasionnel" à "fumeur régulier" )? Et quel intérêt ont les substituts nicotiniques dans ces cas où l'addiction est clairement comportementale et pas du tout physique. Merci pour vos réponses.

Notre réponse

Bonjour,

Merci pour votre question.

Contrairement à ce qu'on pense, le fait de fumer uniquement en soirée n'est pas anodin.

Les études montrent que les personnes fumant de 1 à 4 cigarettes par jour ont un taux de mortalité 1,5 fois plus élevé par rapport aux non-fumeurs (toutes causes confondues).

Une femme ou un homme fumant entre 1 et 4 cigarettes par jour, est 3 fois plus de susceptible de mourir d’une maladie cardiovasculaire qu’une personne qui ne fume pas. Pour ce qui est du cancer, une femme fumant de 1 à 4 cigarettes par jour a 5 fois plus de risque de décéder d’un cancer du poumon qu’un non-fumeur.

Donc, comme vous pouvez le constater, aucune cigarette n'est anodine et sans conséquence !

De plus, certaines personnes ont des prédisposions génétique à être dépendant au tabac, donc on ne choisit malheureusement pas d'être un gros fumeur ou un petit fumeur. Cela s'impose à vous !

Donc ne prenez pas de risques inutiles à vouloir en fumer en soirée !

Les substituts nicotiniques (patchs, gommes, comprimés, spray, etc.) aident à avoir un arrêt du tabac confortable.

Un manque de nicotine peut provoquer des envies de fumer, une humeur dépressive, de l'insomnie, de l'irritabilité, de la colère, de l'anxiété, une hausse de l'appétit, une prise de poids.

Ces symptômes sont possibles mais pas obligatoires. L'utilisation des substituts va atténuer en fréquence et intensité l'apparition de ces symptômes.

Afin d'évaluer votre niveau de dépendance nicotinique et vous conseiller le traitement le mieux adapté à vos symptômes, vous pouvez consulter un professionnel de santé (médecin, pharmacien, etc.) ou un tabacologue.

Le plus beau cadeau que vous pouvez faire à votre santé, c'est l’arrêt total du tabac.

Si vous souhaitez de l'aide ou du soutien dans votre arrêt, vous pouvez contacter gratuitement un tabacologue de Tabac info service au 39 89.

Bonne continuation.

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques