En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 09 novembre 2017 par Finou

Thème : Dépendance

Votre question

craquage

Bonjour, J'ai craquer hier, j'en ai fumer 3 (repas avec collègue... apéro...) après 5 jours d'arrêt. Et ce matin, tellement dégoûtée j'en ai fumé 1. Le matin c'est très dur car j'ai du enlever mon patch (insomnie). J'ai peur de me démotiver face à mes craquages et tout lâcher.... que faire?

Notre réponse

Bonjour,

Félicitation pour votre arrêt du tabac !!

A l'arrêt du tabac, comme vous le voyez, il est fréquent d’avoir des troubles du sommeil : mauvais sommeil, on se réveille au cours de la nuit, ou au contraire on fait des rêves incroyables ...

Effectivement, tout cela est normal, les problèmes de sommeil font partie des symptômes de sevrage. Ces troubles du sommeil peuvent durer 2 à 3 mois.

Vous trouverez des conseils sur notre page internet j'ai du mal à dormir qui pourront peut être vous aider à retrouver une bonne qualité de sommeil.

Les troubles du sommeil peuvent être observés en cas de sous dosage ou de surdosage, il faut donc vérifier que le dosage correspond à vos besoins. 

En moyenne, 1 cigarette = 1mg de nicotine, mais si on aspire fort ça peut monter jusqu'à 2 ou 3 mg par cigarette ! Ça change la dose du patch ! Il est possible de poser jusqu’à 4 patchs de 21 mg chez les gros fumeurs ! 

Il existe 2 familles de patchs : les patchs qui se diffusent sur 16 heures (10, 15 et 25 mg) et les patchs qui se diffusent sur 24 heures (7,14 et 21 mg).

Si vous avez un patch 7 ou 14 ou 21 mg, normalement il est conseillé de le garder la nuit pour avoir l'intégralité de la nicotine contenue dans le patch.

En pratique, tout dépend si vous avez des envies de fumer dès le réveil. Comme c'est le cas, il vaut mieux le garder la nuit. En lisant ces lignes, si le dosage de votre patch est adapté maintenez le la nuit, les insomnies ne seront alors pas liées à votre patch mais à l'arrêt du tabac et cela est passager ! Courage !

Voici quelques liens pour vous aider :

  • des conseils pratiques sur notre page Faire face à l'envie de fumer.
  • dans notre rubrique Je tiens bon des conseils pour vous aider à appréhender les difficultés et à franchir sereinement les obstacles qui peuvent se présenter à vous.
  • notre page Difficultés et solutions, des conseils pour vous aider à tenir et vous donner l’énergie de continuer votre démarche.

Il est utile de se faire accompagner dans la durée pour discuter de cette substitution. Si vous souhaitez de l'aide ou du soutien dans votre arrêt, vous pouvez contacter un(e) tabacologue de Tabac info service au 39 89 ou consulter notre annuaire pour trouver une consultation près de chez vous.

Bonne continuation dans votre démarche. Et surtout, dites-vous que ça vaut le coup de tenir et qu'il s'agit de difficultés passagères.

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques