En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 28 février 2016 par Megan

Thème : Méthodes d'aide d'arrêt

Votre question

dans ma situation arrêt net ou progressif ? substitut ou non ?

Bonjour , cela fait plus de 5 ans que je fume quotidiennement 15 à 20 cigarettes par jour. Je n'ai jamais essayée d'arrêter, des conseils ?

Notre réponse

Bonjour,

Voilà un beau projet, félicitations !

Arrêt net ou progressif, il n'y pas de méthode plus préconisée qu'une autre. Substituts a priori oui, ce sont de très bons produits.

Si vous vous sentez capable d'arrêter d'un seul coup, c'est une bonne idée. Sinon, l'arrêt progressif est une bonne manière de commencer.

Cette méthode nécessite tout de même un peu de rigueur: remplacer les cigarettes non fumées par de la nicotine de substitution pour éviter le manque physique et la "sur-inhalation" des cigarettes qui restent. Elle doit être limitée dans le temps pour ne pas retomber dans votre consommation antérieure.

Le but est d'arriver en quelques jours à remplacer une cigarette sur deux par un substitut (comme gommes, pastilles, comprimés à fondre sous la langue, inhaleur). Quant aux cigarettes qui restent, vous vous efforcerez de la fumer en les tenant de la mauvaise main, et pas dans les situations les plus habituelles. Ceci pour que le confort de la cigarette soit amoindri et que ne la considériez plus de votre façon habituelle.

Les gommes, les pastilles et l'inhaleur son autorisés pour la réduction. Vous devez aussi savoir que fumer entraîne 3 dépendances différentes:

-  la dépendance physique, c'est le fait d'avoir besoin de nicotine. c'est celle-ci qui se gère bien avec des substituts nicotiniques adaptés à votre dépendance, faites le test "ma dépendance physique au tabac". Ils doublent les chances d'arrêt  sont remboursés parla Sécurité Sociale à hauteur de 150 € pour les jeunes de 20 à 30 ans  (voir ameli.fr) si votre médecin vous rédige une ordonnance.  

- la dépendance psychologique, c'est le fait d'avoir recours au tabac en fonction de ses émotions (stress, tristesse ...), c'est important de changer les idées que vous avez sur la cigarette et sur ce qu'elle vous apporte.

- la dépendance comportementale, c'est le fait d'avoir pris l'habitude de fumer en faisant une certaine action (fumer en buvant un café, fumer en conduisant, fumer chez vous ...). Changer vos habitudes sera une grande aide dans cet arrêt qui se profile.

Pour trouver la méthode la plus adaptée à votre cas,  vous pouvez télécharger le guide pratique j'arrête de fumer, vous y trouverez des tests, des conseils, des petites astuces pour vous accompagner dans votre arrêt.

Vous pouvez aussi bénéficier d’un accompagnement personnalisé et gratuit par un tabacologue au 39 89. 

Bonne route vers l'indépendance!

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques