Témoignages

Vous êtes fumeurs, ex-fumeurs, futurs ex-fumeurs, proches de fumeurs… votre histoire nous intéresse ! Racontez-nous vos craintes, vos victoires, vos fiertés ou vos difficultés. Votre témoignage est précieux pour tous ceux qui arrêtent de fumer, alors merci à vous.

  • Bonsoir 
    1 mois sans cigarettes, mais aidé avec la e.cigarette
    Je suis à 9mg de nicotine et demain je passe à 3mg 
    Je tire sur cette e.cigarette plutôt le soir, ça m’aide énormément et j’espère l’arrêter début 2022
    Avant le matin je prenais un café au petit déjeuner, ce qui allait avec une ou deux cigarettes, j’ai abandonné le café, pour un lait avec cacao… comme quand j’étais petit .. du coup pas envie de fumer.
    Aujourd’hui ça fait 1 mois et 2 jours sans goudron dans les poumons, plutôt contant
    J’espère ne plus y toucher …
    Courage à vous tous

    Stephane, 50 ans

    Non fumeur depuis 50 ans

  • Bonjour.
    Je vis avec une schizophrénie depuis mes 26 ans. C'est là que j'ai été hospitalisée une première fois, et que j'ai commencé à fumer. Dans les hôpitaux psychiatriques, tout le monde fume, même les infirmiers.
    Depuis 20 ans, j'ai dû faire une quinzaine de tentatives pour arrêter de fumer, mais il y avait la maladie, donc des séjours répétés à l'hôpital, une dizaine.
    Je peux témoigner au passage que la schizophrénie c'est l'enfer. Et les psychiatres sont surpris quand un de leurs médicaments a un effet bénéfique.... C'est ce qui m'est arrivé finalement : un médicament, même pas nouveau, qui me soigne et agit en soutien. En plus j'ai un antidépresseur.

    Cela pour dire que sur ces nouvelles bases, j'ai pu envisager un arrêt du tabac de nouveau: cela fait presque 2 semaines d'arrêt. Pour ma part j'ai opté pour la prudence : voir une tabaccologue, des patchs, des pastilles, voir un spécialiste TCC.

    Si j'ai un conseil à donner, ce serait de ne pas négliger la dépression qui peut survenir avec l'arrêt. En effet, le tabac agit comme un antidépresseur en stimulant dopamine et sérotonine.

    J'encourage tous les fumeurs à arrêter, et aux ex de continuer à vivre heureux sans tabac...

    Joséphine, 45 ans

    Non fumeuse depuis 12 jours

  • J'ai commencé la cigarette au début du collège car j'étais persuadée que ça m'aiderait à m'intégrer. 20 ans plus tard j'étais toujours fumeuse. J'ai essayé des tas de fois d'arrêter de fumer sans succès. Mon mari qui a eu une tumeur adolescent qui l'a privé d'une vie d'ado classique m'a refusé qu'on ai des enfants tant que j'étais fumeuse. Je me suis lancée alors dans le mois sans tabac 2fois. A chaque fois j'ai tenu le mois mais ensuite ça devenait plus compliqué. Au Noël suivant mon 2ème mois sans tabac j'ai réalisé que j'étais capable et qu'il fallait que j'arrête de me mettre la pression. J'ai choisis une date (le 7 janvier 2019) et à partir de ce jour là j'ai décidé que je n'étais plus fumeuse.
    J'ai vécu plusieurs évènements difficiles après cette date (décès d'un proche, perte de mon emploi, fausse couche...). Habituée à traverser les moments difficiles à l'aide de cigarettes, j'ai décidé de m'autoriser la cigarette sur des périodes très précises (un week-end, une semaine...) et à chaque fois je ne dépassais pas la date décidée. Je préférais maîtriser ma consommation plutôt que de craquer et de me sentir coupable d'avoir craqué...là au moins je n'avais aucune pression, ça ne m'a pas du tout empêché de continuer ma progression vers le sevrage total du tabac. Dans mon cas c'est cette non-culpabilité qui m' aidé à faire de cet arrêt un succès.
    Aujourd'hui je suis maman et enceinte de mon deuxième enfant. La cigarette ne me manque plus du tout. Je peux aller en soirée sans être tentée et en cas de stress je sais m'en sortir sans cigarettes.

    Mathilde, 34 ans

    Non fumeuse depuis 2 ans

  • Je suis fumeuse depuis le lycée, avec des arrêts plus ou moins longs entre temps. Depuis 5/6 ans j'étais à 8/10 cigarettes par jour et 1 ou 2 paquets les weekends (sorties, temps libre etc...).
    Je me suis lancée le 1er novembre en me disant "mais en fait, ça m'apporte quoi ?" et j'ai commencé en parallèle un rééquilibrage alimentaire en 5 repas / jours (ça m'occupe l'esprit, je ne ressens pas la faim en mangeant régulièrement - donc je ne grignote pas - et les repas remplacent ma pause clope). Je me suis également inscrite au sport deux fois par semaine avec un groupe de personnes motivantes et motivées afin de m'occuper également.
    Je ne ressens aucun manque, je reprends ma vie en main et ça fait du bien! Je sens vraiment que c'est la méthode qui me convient alors, si cela peut-être utile à d'autres ! "UNE pierre TROIS coups"
    Bon courage à tous, et n'oubliez jamais que la décision ne peut partir que de vous :)

    Phénicia, 25 ans

    Non fumeuse depuis 8 jours

  • J'ai préparé mon arrêt deux semaines avant le jour J, j'avais décidé de ne prendre aucun substitut de nicotine par crainte de rester accro. Finalement, la pharmacienne était d'un conseil irréprochable et m'a convaincu. Une semaine sans cigarette et avec un patch dosé à mes besoins et la vie sans cigarette est pour l'instant bien plus facile que je ne pensais. Je sais que le chemin est long mais j'y crois !

    Andréa, 29 ans

    Non fumeuse depuis 7 jours

  • Au début, je souhaitais seulement réduire ma consommation. Motivée par les infos sur le site Tabac info service, j'ai décidé de profiter des vacances de la Toussaints pour essayer d'arrêter.
    Cela facilite les choses lorsque l'on se trouve dans une autre situation que celle de la routine du travail. Cela a marché pour moi. Pour compenser l'envie, j'ai acheté une vapoteuse. Je termine ma première semaine d'arrêt et je suis ravie. Maintenant, je reprends le travail et j'espère que je vais pouvoir continuer.

    Anna, 51 ans

    Non fumeuse depuis 6 jours

Exprimez-vous !

Et faites partager aux autres votre expérience en postant votre propre témoignage: vous pourrez y parler des leçons tirées de cette expérience, des difficultés que vous avez pu rencontrer, de vos doutes, des moyens qui vous ont aidé, bref de tout ce qui a compté pour vous!