En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Espace pro
Rechercher

J'ai peur du manque

 
Des envies très fortes risquent de vous surprendre dès l’arrêt. Elles peuvent survenir brutalement et de manière très intense. Certaines n’apparaissent pas au hasard, elles correspondent certainement à des circonstances au cours desquelles vous aviez l’habitude de fumer. Ce sont des réflexes conditionnés.

Si une préparation sérieuse doit vous permettre de les repérer, de les analyser et surtout de les anticiper, il est toujours utile de se savoir que ces "urgences à fumer" durent rarement plus de 2 à 3 minutes. Il est donc possible de les laisser passer en utilisant quelques trucs :

  • Se rappeler que cela ne va pas durer.
     
  • Se laver les dents.
     
  • Faire disparaître tout ce qui pourrait rappeler le tabac : briquet, cendrier, paquet…
     
  • Boire un grand verre d’eau.
     
  • Manger un fruit, grignoter une carotte ou du céleri…
     
  • S’occuper les mains (dessin, bricolage, cocotte en papier…)
     
  • Aller faire un tour.
     
  • Respirer fortement trois fois de suite.
     
  • Crier un bon coup en disant que cela va passer.
     
  • Sortir faire un tour.
     
  • S’occuper les mains, prendre une douche.
     
  • Si on prend un traitement, vérifier qu’il est bien adapté à son degré de dépendance.
     
  • Se rappeler les raisons de son arrêt.
     
  • Parler avec son voisin ou sa voisine.
     
     

 Au fur et à mesure que les jours d’arrêt passent, progressivement, ces envies diminueront pour complètement disparaître en 3 ou 4 semaines.

39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Le #MoisSansTabac revient en novembre !

Pour commander votre kit, inscrivez-vous en cliquant ici.