En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Espace pro
Rechercher

Je me fais accompagner ?

 
Beaucoup de fumeurs envisagent l’arrêt comme une démarche personnelle et donc solitaire. Réussir à arrêter seul serait la preuve de sa force de caractère, de sa volonté. Cela peut bien sûr fonctionner mais souvent cette manière de voir les choses ne prend pas en compte le mécanisme de la dépendance et les fonctionnements propres à chacun. Il arrive en effet que les liens qui unissent le fumeur à la cigarette soient si importants qu’ils sont complexes à dénouer seul. Un regard extérieur peut alors être utile. A l’inverse, certains fumeurs perçoivent l’arrêt comme une telle montagne infranchissable, qu’ils perdent toute confiance. Une personne qui vous accompagne vous rend alors plus fort ce qui permet à la confiance de se rétablir. Que ce soit dans l’un ou l’autre cas de figure, être accompagné dans la démarche peut vous être bénéfique.

Vous pouvez déjà obtenir de nombreuses informations en regardant la courte vidéo animée J’arrête de fumer avec de l’aide, c’est plus facile.

Se faire accompagner, c’est d’abord simplement avoir des alliés dans son entourage. Si vous êtes prêt à arrêter de fumer, annoncer à vos proches votre décision et sollicitez leur aide.

  • Si vous êtes principalement entouré de fumeurs, vous pouvez leur dire : « J’ai décidé d’arrêter de fumer et vous m’aideriez vraiment à tenir dans ma  démarche en évitant de fumer devant moi/ en ne laissant pas votre paquet de cigarettes à ma vue/ en ne me sollicitant pas pour une pause-cigarette,… ». Si elles oublient parfois, ce sera à vous de prendre les devants de la tentation en vous occupant quelques minutes un peu plus loin. Les reproches ne feraient que donner plus de tensions et ce ne serait pas très aidant en ce moment !
     
  • En revanche, si votre entourage est non-fumeur, vous avez beaucoup de chance. Les tentations seront d’autant moins grandes et ils vous apporteront un soutien important. Mais, s’ils veulent vous aider, vos proches auront peut-être du mal à percevoir les difficultés que vous pourriez rencontrer. Expliquez-leur ce que vous avez appris sur la dépendance ou invitez-les à lire des choses à ce sujet afin qu’ils puissent comprendre qu’il ne s’agit pas d’une simple question de volonté. Cela évitera les reproches et les culpabilisations. Préparez avec les personnes qui veulent vous aider des petites stratégies. Dans les moments délicats, elles pourront vous rappeler les petits trucs qui vous aident, par exemple.

 
Se faire accompagner c’est aussi ne pas hésiter à faire appel à un professionnel de santé que ce soit avant de vous lancer dans l’arrêt ou après. Le recours à votre médecin traitant, à un pharmacien qui vous connaît bien, permet de se sentir moins seul, d’être guidé notamment pour le choix éventuel d’un traitement et de bénéficier d’un suivi médical. Ces conseils seront précieux pendant les six premiers mois de votre sevrage. Vous pouvez également contacter un tabacologue et/ou obtenir l’adresse d’un tabacologue près de chez vous en appelant Tabac Info Service au 39 89 (appel non surtaxé, de 8h à 20h, du lundi au samedi). Les tabacologues sont des spécialistes de l’arrêt du tabac. Ils explorent de façon approfondie la dépendance, leur approche spécifique permet de développer la motivation, et le travail conjoint que vous réaliserez ensemble vous aidera à développer votre propre stratégie pour arrêter et maintenir cet arrêt du tabac tout au long de ce suivi.

39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Le #MoisSansTabac revient en novembre !

Pour commander votre kit, inscrivez-vous en cliquant ici.