En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 30 avril 2019 par Coralie

Thème : Dépendance

Votre question

1 ans après !

Bonjour, Cela fera un an en juin que j'ai arrêté de fumer. Pour mener ma grossesse sans tabac pour mon bébé. J'ai réussi à arrêter avec une semaine de patch, et pastille. Mon bébé est née en février je les allaité pendant un mois et demi jusque là sans problème pas envie de re fumer. Car ce qui m'a aider été mon bébé. À l'heure d'aujourd'hui je re pense beaucoup à fumer, même si l'on dit que cela n'est pas un plaisir, dans mes pensées j'ai associé la cigarette à plaisir. Aujourd'hui je me suis malheureusement écouté et j'ai allumé une cigarette. Je ne souhaite pas re fumer quotidiennement. J'ai allumé cette cigarette au bout de 2 semaines psychologiquement difficile à luter contre. Je me dit bien évidemment que cela est trop bête ! Mais bon ou mauvais je ne culpabilise pas cela serait pire. Je ne ressens pas le besoin d'en rallumer une autre. Mais la peur est tout de même présente de rechuter définitivement. Merci de vos conseils très utile à mes yeux.

Notre réponse

Bonjour,

Toutes nos félicitations pour votre bébé et tout le soin que vous lui avez apporté en arrêtant de fumer.

Culpabiliser ne sert à rien. Être lucide est plus utile.

Sachez que lorsque l'on a été un fumeur dépendant et/ou régulier, on ne peut plus devenir ni un petit fumeur, ni un fumeur occasionnel car à plus ou moins long terme, on revient à sa consommation initiale.

Si vous mettez cette cigarette fumée entre parenthèses, elle n'aura pas de conséquence sur votre dépendance tabagique. Ce qui serait plus dangereux c'est de réitérer, car à chaque cigarette fumée, vous réactivez vos récepteurs nicotiniques. Et un jour, ce n'est plus vous qui déciderez, mais eux qui réclameront leur dose...

Certes fumer est un plaisir. Mais n'y a-t-il pas dans la vie d'autres plaisirs moins dangereux ? Profitez de l'argent du tabac pour prendre soin de vous, vous détendre, faire du sport, avoir des loisirs... Ceci afin d’éviter la frustration.

Votre bébé à lui seul n'est-il pas une source de plaisir ? De bonheur ?

Le tabac est un plaisir qui tue un consommateur sur deux…

Vous avez su vivre un an sans tabac. Claquez donc la porte à ce poison qui revient vous faire du charme.  Sachez vous faire plaisir différemment, vous le méritez !

Vous pouvez contacter gratuitement un tabacologue de Tabac Info Service en appelant le 39 89. Il vous donnera des conseils personnalisés pour maintenir cet arrêt.

L'arrêt du tabac est aussi le plus beau cadeau que l'on puisse faire à sa santé et à ses finances...

Vous avez pris la bonne décision, continuez !

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques