En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur.

✓ OK, tout accepter Personnaliser En savoir plus
Question posée le 17 novembre 2017 par Sarah

Thème : Dépendance

Votre question

La dépendance à t'elle une fin ?

Bonjour, Cela fait 2 ans que j'ai arrêté de fumer, en l'espace de 2 semaines ma vie a basculée: mon ami s'est fait assasiner et j'ai perdu mon fiancé depuis la seule chose dont j'ai envie c'est de fumer, je pensais etre à l'abris au bout d'autant de temps mais je ne vois plus l'utilité de mon arrêt, je me demande à quoi ca sert de résister, j'ai juste l'impression que c'est la seule chose qui m'apaisera, ce qui me permet de ne pas encore avoir repris c'est de me rappeler les efforts que j'ai dû faire pour y arriver combien cela a été dure au début, que je ne peux pas avoir fait tout ca pour "rien"; mais j'aimerais savoir si nous les fumeurs nous sommes comme les alcooliques au sens où tout comme eux notre envie ne s'arrêtera jamais que nous ne seront jamais à l'abris de l'envie, que l'ont devra jusqu'à la fin de nos jours lutter pour ne pas rechuter

Notre réponse

Bonjour,

Merci de votre question.

La dépendance au tabac est en fait une triple dépendance :

  1. la dépendance physique, c'est le fait d'avoir besoin de nicotine.
  2. la dépendance psychologique, c'est le fait d'avoir recours au tabac en fonction de ses émotions (stress, tristesse ...)
  3. la dépendance comportementale, c'est le fait d'avoir pris l'habitude de fumer en faisant une certaine action (fumer en buvant un café, fumer en conduisant ...)

Si la dépendance physique disparaît en moyenne en 2 à 3 mois, la dépendance psychologique et comportementale sont plus lentes à s’estomper. Plusieurs mois sont parfois nécessaires pour ne plus avoir de fortes envies de cigarettes.

Effectivement , un fumeur ne devient jamais un non-fumeur mais un ex-fumeur. Même longtemps après l'arrêt, le souvenir du plaisir associé à la cigarette peut réapparaître. Il faut donc toujours se rappeler les raisons qui vous ont poussées à stopper.

En ce moment, vous vive une période difficile, du coup vous avez l'illusion que la cigarette pourrait vous aider... Mais le tabac est un excitant, et le fait de fumer, contribue, à moyen et long terme à renforcer l'anxiété et à augmenter le niveau de stress.

Si vous souhaitez de l'aide ou du soutien durant cette periode, vous pouvez contacter gratuitement un tabacologue de Tabac info service au 39 89.

Cordialement,
L’équipe Tabac Info service.
39 89 08h-20h *

Du lundi au samedi. *service gratuit + coût de l'appel

Envie d’échanger de vive voix avec un spécialiste ?

Au 39 89, l’équipe de Tabac info service répond à toutes vos questions sur le tabac et vous permet de bénéficier d’un suivi gratuit et personnalisé par un tabacologue. En savoir plus

Le coach

Parce que chaque fumeur est différent, Tabac info Service vous accompagne avec un coaching 100% personnalisé pour vous accompagner tout au long de votre démarche d'arrêt.

Découvrir le coaching
témoignage

Envie de lire les expériences des autres ou de faire partager votre vécu en matière d’arrêt ? Notre rubrique Témoignages est là pour vous.
 
 

Lire les témoignages
Mes fiches pratiques

Lutter contre l’envie, savoir se relaxer… Nos fiches pratiques apportent des réponses simples et synthétiques à vos questions les plus fréquentes.
 

Accéder aux fiches pratiques