Témoignages

Vous êtes fumeurs, ex-fumeurs, futurs ex-fumeurs, proches de fumeurs… votre histoire nous intéresse ! Racontez-nous vos craintes, vos victoires, vos fiertés ou vos difficultés. Votre témoignage est précieux pour tous ceux qui arrêtent de fumer, alors merci à vous.

  • Bonjour après 2 ans d'arrêt, me voilà de nouveau avec une cigarette. Sa fait 3 jours que j'ai recommencé! J'ai remarqué que trop de fatigue morale me pousse à fumer. Peu de soutiens, trop de charge mentale est j'ai craqué. Cependant j'ai envie d'arrêter du coup il me reste des chewing-gum nicotine et je croise les doigts pour pouvoir arrêter.

    Dadou, 32 ans

    Non fumeuse depuis 1 jour

  • J’ai arrêté de fumer le 1er novembre 2017 après toute une vie, depuis mes 16 ans, comme fumeur compulsif. La décision de je ne peux m’en permettre plus aucune m’a servi pour ne pas recommencer. Ne pas fumer n’était pas le plus dur sinon se redécouvrir et se rééduquer à vivre sans le tabac. Tout le stress, l’alimentation, le travail, la vie sociale ; tout se régulait autour du tabac. Il a donc fallut tant bien que mal à continuer de vivre sans mon pire ennemi. J’en avait marre de penser que je ne pourrai jamais arriver à arrêter ; l’inertie me poussait à fumer et refumer chaque jour, chaque heure ; je devais même me déplacer les jours fériés à aller en acheter ; un vrai esclave. Les années passent, ma fierté de ne plus fumer, de détester l’odeur, de voir ces pauvres fumeurs à la sortie des bars dans le froid avec leurs clopes ; bref je comprenais mais pouvais pas éviter d’avoir pitié d’eux. Le tabac est mon pire ennemi et au fond de moi j’ai aussi découvert que rien ne remplace une cigarette. Si le diable s’incarne dans certains éléments, la cigarette en est une. Me voilà papa depuis septembre 2020, le COVID, un comptable qui m’a fait des horreurs avec ma comptabilité, et hop, j’en refume une en mars 2021. J’ai rompu ma promesse. Mais qu’est-ce que je ressens….un dégout, une peur de rechuter, la colère….les jours passent et j’oublie cet écart….Pendant beaucoup de stress professionnel, une autre cigarette, deux tafs, puis une autre deux jours après, juste de tafs….nous sommes le 25 septembre 2021, et encore une….je dois en être à 10-12….Rien ne remplace une cigarette, juste deux tafs et je l’écrase, car le goût m’écœure, rien ne remplace une cigarette,….mais ce qui est clair, malgré mes peurs, je ne vais pas me laisser faire ; je vais la repousser au maximum moi qui peut encore le faire avec facilité et aisance, car je suis dés-entrainé de fumer, je peux encore le faire et continuer à bien respirer, ne pas me lever le matin pour aller en acheter, garder le plaisir à dire à quelqu’un dans la rue « Désolé, je n’ai pas de feu !!  », le tabac c’est dégueulasse, ça put, et oui rien ne le remplace, ce qui fait encore plus sa beauté et sa force de le laisse derrière.

    Bruno, 42 ans

    Non fumeur depuis 3 ans

  • Fumeuse depuis mes 12 ans, fille de fumeur, j'ai toujours vécu avec la cigarette. Je me suis construite avec en quelque sorte. J'ai souvent voulu arrêter mais mes tentatives n'ont jamais été réussies à long terme.
    Puis la naissance de mes 2 enfants en 2017 et 2019 et l'envie de vivre le plus longtemps possible à leurs côtés. J'ai écrasé ma dernière cigarette en 2020 et continuais à être une fumeuse "sociale"... Je fumais seulement lors d'aperos ou de soirées (pouvant aller jusqu'à un paquet par soirée) . Jusqu'à replonger en juin dernier après un gros coup de stress... Et là, la rechute !! J'ai arrêté de nouveau il y a 2 jours... J'ai compris : pour réussir, il ne faut pas retoucher même une cigarette !!! Cette fois c'est la bonne !!!!

    Aurore, 38 ans

    Non fumeuse depuis 11 mois

  • Bonjour à tous et toutes,
    J'ai commencé à fumer à l'âge de 21 ans. J'en ai 57 aujourd'hui. Pourquoi ? Sans doute pour faire "comme tout le monde" et ne pas me sentir bête et me sentir acceptée et respectée peut-être ?? Je ne sais pas trop, je me posais pas trop de question à ce moment là. Mais aujourd'hui je ne cesse de me dire que je n'aurais JAMAIS dû accepter cette toute 1ère cigarette !!! Je suis petit à petit devenue hyper-dépendante de ce poison et malgré plusieurs tentatives pour arrêter, je n'y arrivais pas et je rechutais systématiquement au moindre stress ou contrariété. De plus, étant née avec des problèmes de santé et étant plutôt fragile psychologiquement, mon caractère s'en faisait ressentir à cause du manque (irritabilité, sautes d'humeur intempestives, manque de sommeil, grosses dépressions, grosses dépendance affective et manque total de confiance en moi, manque de courage et ce manque cruel de VOLONTE !!! ). Bref tout mon entourage subissait mes crises sous toutes ses formes !!!
    Ensuite, des problèmes de santé graves en 2016 m'ont obligé à arrêter après 2 lourdes interventions chirurgicales où j'ai failli perdre la vie !! Je pensais qu'après cette douloureuse épreuve, ca me ferait un déclic pour arrêter. Des membres de ma famille proches ont disparu à cause de ce fléau ce qui aurait pu me dissuader et me donner envie d'arrêter en me disant que je souhaiterais pas finir comme eux !!! Rien y faisait !! J'étais une grosse fumeuse (2 paquets/par jour environ) !! Bref, j'ai tout essayé (addictologue, auriculothérapie,, chewing gum, même l'hypnose mais je rechutais à chaque fois par manque de motivation sûrement. Mon budget s'en faisait ressentir aussi évidemment car tout mon argent partait en fumée (c'est le cas de le dire !! pffff). Lorsque je faisais les tentatives pour arrêter, ca ne durait pas plus de 2 ou 3 semaines. Ma plus longue période d'arrêt a duré 3 mois lorsque j'ai été hospitalisée d'urgence. Et une fois sortie, j'ai replongé bêtement alors que j'étais décidée à ne plus y toucher. Je m'en veux encore ! L'addictologue qui me suivait à l'époque m'avait dit de ne jamais considérer ces rechutes comme un échec et que chaque sensation de manque ne durait que quelques minutes selon la dépendance car je me sentais coupable de ne pas avoir la volonté de tenir le coup sans cigarettes. Puis au fil des années, le prix du tabac augmentait et ma situation financière en subissait les conséquences !! Jusqu'à l'année dernière je suis allée acheter un paquet de 20 en 100 S, quand on m'a annoncé le prix (10 € ) , là j'ai dit : OUH LA LA STOP ca suffit les conneries faut que tu arrêtes de fumer !!! J'ai oublié de dire que je souffre de psoriasis depuis plusieurs années et qui me faisait atrocement souffrir physiquement et moralement aussi !! J'avais réussi à m'en débarrasser quand j'ai arrêté en décembre. Je me sentais mieux.
    Ca m'a fait comme un déclic et j'ai décidé de prendre le taureau par les cornes et d'arrêter sans aucune aide extérieure. Je me disais que cette fois c'est la bonne et j'étais très motivée car j'en avais franchement marre de me mettre tous les débuts de mois dans des situations financières dangereuses et je ne pouvais pas me le permettre , malgré le fait que j'ai du travail (à temps partiel) qui m'aidait à tenir le coup financièrement.
    Etant très proches des animaux, j'ai une petite chienne que j'ai adopté en 2016 et je gardais aussi 2 autres chiennes retraitées de reproduction (gros gabarit > 50 kgs) qu'on m'avait confiées et j'avais aussi un mâle qu'on m'avait confié pour 2 semaines donc 4 chiens !!!
    Malheureusement, le 16 février dernier au matin, j'ai vu l'état de santé de l'une des 2 femelles (que je gardais et qui était déjà très malade) se dégrader très vite. . Elle est morte dans l'après midi par euthanasie. 1er Choc pour moi car je m'y étais attachée avec le temps !! Le soir même , le mâle qui était à la maison aussi, a commencé à se comporter de façon bizarre et ne voulait plus manger et je voyais bien qu'il souffrait car il gémissait tout le temps. Le lendemain, son maitre m'a appelé pour moi dire qu'il est mort par euthanasie également.
    Allez hop 2ème gros choc pour moi !!! Inutile de vous dire que j'étais .complètement anéantie et effondrée et que je n'arrêtais pas de pleurer !!! Deux morts en 24 H..... c'était trop dur à encaisser !!! Certes ce n'étaient pas mes chiens mais je les aimais car je les connaissais bien !!
    Conclusion : BOUM je n'ai pas résisté et je suis retombée à nouveau pffff !! Il me fallait quelque chose pour m'apaiser et compenser ces 2 absences brutales en si peu de temps !! Je suis sortie acheter un paquet de 20 !!
    Je sais c'est bête et ce n'est pas une excuse pour rechuter vous avez sans doute raison !! J'en suis bien consciente croyez moi !! Au moment où je vous écris je viens de fumer la dernière cigarette de mon paquet. J'ai appelé le 3989 et j'ai demandé à être appelée demain matin !! Je veux vraiment en finir une bonne fois pour toutes avec ce fléau !!! Evidemment, le psoriasis qui avait quasiment disparu en a profité pour repointer le bout de son nez depuis que j'ai repris le tabac grrrrrr !!! Et puis je ne veux pas attendre qu'il détruise mon corps à petit feu car sur le plan esthétique, c'est franchement pas beau à voir surtout à mon âge et il faut du temps pour qu'il disparaisse à nouveau !!!
    J'ai compris que le plus dur pour moi n'est pas d'arrêter définitivement mais de TENIR A LONG TERME SANS PLUS JAMAIS RECHUTER APRES et pour me sentir enfin LIBRE !!! Mais je doute d'y arriver seule car je manque de confiance en moi car si ce n'était pas le cas je pense que je n'aurais pas rechuté au moindre stress ou choc émotionnel. AIDEZ MOI SVP MERCI. P.S. : Désolée pour ce long témoignage.
    Emmanuelle

    Emmanuelle, 57 ans

    Non fumeuse depuis 3 mois

  • Bonjour à tous.

    Je viens d'arrêter depuis 7 semaines...sans écarts.
    C'est ma deuxième tentative.
    J'avais arrêter durant presque 5 ans alors que je fumais depuis 25 ans un paquet par jours.Il valait 5 francs quand j'ai commencé en 1986.puis j'ai repris tres doucement en me disant que je maîtrisé une cigarette de temps en temps.tout les 10 jours...puis une tout les deux jours puis une par jour.Sur 6 mois.
    Pour ne pas acheter de paquet, j'en acheté à la piece à des connaissances de cafe ou à des passants.Generallement , on me l'a donné!
    C'est insidieux, car finalement j'ai re acheté un paquet puis tres vite refumé comme avant, un paquet par jour.
    Cela durant 3 ans jusqu'à en être assez dégoûté pour refaire une tentative.
    Pour l'instant ça va même si cela reste présent. Des envies passagères.
    Ce témoignage pour insister sur le fait que l'on peut vite replonger, alors qu'il n'y a très vite aucun plaisir à fumer. Juste de l'esclavage et de la dépendance.
    On se sent tellement mieux libre.
    Persévérance et evidence: la cigarette nous enchaîne et nous tue.

    Emmanuel, 48 ans

    Non fumeur depuis 1 mois

  • Bonjour
    C est bon d arrêter de fumer mais je sens que je déprime. Mon mari étant absent J ai du mal à faire face à se manque. Aidez moi à pas rechuté

    Lii, 58 ans

    Non fumeuse depuis 3 mois

Exprimez-vous !

Et faites partager aux autres votre expérience en postant votre propre témoignage: vous pourrez y parler des leçons tirées de cette expérience, des difficultés que vous avez pu rencontrer, de vos doutes, des moyens qui vous ont aidé, bref de tout ce qui a compté pour vous!

Je me fais accompagner