Témoignages

Vous êtes fumeurs, ex-fumeurs, futurs ex-fumeurs, proches de fumeurs… votre histoire nous intéresse ! Racontez-nous vos craintes, vos victoires, vos fiertés ou vos difficultés. Votre témoignage est précieux pour tous ceux qui arrêtent de fumer, alors merci à vous.

  • Bonjour.
    Je vis avec une schizophrénie depuis mes 26 ans. C'est là que j'ai été hospitalisée une première fois, et que j'ai commencé à fumer. Dans les hôpitaux psychiatriques, tout le monde fume, même les infirmiers.
    Depuis 20 ans, j'ai dû faire une quinzaine de tentatives pour arrêter de fumer, mais il y avait la maladie, donc des séjours répétés à l'hôpital, une dizaine.
    Je peux témoigner au passage que la schizophrénie c'est l'enfer. Et les psychiatres sont surpris quand un de leurs médicaments a un effet bénéfique.... C'est ce qui m'est arrivé finalement : un médicament, même pas nouveau, qui me soigne et agit en soutien. En plus j'ai un antidépresseur.

    Cela pour dire que sur ces nouvelles bases, j'ai pu envisager un arrêt du tabac de nouveau: cela fait presque 2 semaines d'arrêt. Pour ma part j'ai opté pour la prudence : voir une tabaccologue, des patchs, des pastilles, voir un spécialiste TCC.

    Si j'ai un conseil à donner, ce serait de ne pas négliger la dépression qui peut survenir avec l'arrêt. En effet, le tabac agit comme un antidépresseur en stimulant dopamine et sérotonine.

    J'encourage tous les fumeurs à arrêter, et aux ex de continuer à vivre heureux sans tabac...

    Joséphine, 45 ans

    Non fumeuse depuis 12 jours

  • J'ai commencé à fumer j'avais même pas 10 ans je sais c'est pas super mais aujourd'hui au vue de mes soucis de santé est celle de mes enfants qui sont en situation de handicap j'ai décidé d'arrêter mes enfants me le demander depuis un moment du coup j'ai passer le pas et je regrette pas cela va faire 2 mois que j'ai les patchs et franchement la cigarette ne me manque pas sa m'arrive d'y penser mais sa ne me manque pas et je compte bien continuer

    Sabine, 34 ans

    Non fumeuse depuis 1 mois

  • J'ai arrêté de fumer le 2 novembre dernier motivée par le mois sans tabac !
    Cela faisait un moment que j'y pensais. Je parlais régulièrement avec la tabacologue de l'hôpital et tout d'un coup, j'ai eu le déclic.
    J'ai fait la liste de tous les inconvénients de l'addiction au tabac et de tous les bienfaits si j'arrêtais.
    Ma psychiatre qui me suit pour la bipolarité m'avait expliquait que le tabac et l'alcool réduisent l'efficacité des traitements. J'ai arrêté l'alcool lors d'un séjour en clinique psychiatrique en 2020 et je tiens le coup.
    J'ai visualisé mes poumons comme un cendrier. La tabacologue m'a dit que mes poumons sont irrémédiablement goudronnés mais que mon organisme récupérerait certaines fonctions.
    J'ai la maladie de Bouveret qui provoque des épisodes de tachycardie paroxystique à 200 bpm avec intervention des urgentistes alors c'est plutôt bien d'avoir arrêté de fumer.
    Ensuite, j'ai décidé avec la tabacologue d'utiliser des patchs et des pastilles nicotinées.
    Au début, comme je fumais un paquet par jour, je mettais des patchs à 14mg mais j'avais des nausées et je souffrais d'insomnie où je faisais des cauchemars alors on a réduit la dose de moitié et ça va mieux.
    Depuis presqu'un mois, j'ai économisé 205 EUR d'après l'application Tabac info service ! Je me suis fait plaisir en m'achetant du parfum et des jolis vêtements.
    Au début, je pensais souvent à m'allumer une clope car toutes les occasions étaient bonnes avant, café-clope, fin de repas-clope, voiture-clope, travail-récompense-clope, teraasede café-amis-clopes, plaisir-clope, stress-clope, tristesse-clope, relaxation-télé-clope, discussion au téléphone-clope, promenade-clope, bref après une vie à fumer, je retrouve ma liberté. J'ai vaincu la dépendance ce qui représente un vrai défi lorsqu'on souffre de maladie mentale, en particulier la bipolarité qui engendre de grandes souffrances.
    J'ai entamé la phase sénior de ma vie et j'aurais aimé avoir tenu le coup chaque fois que j'ai arrêté de fumer au cours de ma vie mais il y avait toujours quelque chose qui me faisait replonger, deuils, et autres circonstances malheureuses. Mais bon, c'est compliqué. J'ai eu des périodes d'arrêt qui ne dépassaient pas les cinq ans. C'est déjà pas mal !
    Si j'ai un conseil à donner à des gens qui n'arrivent pas à arrêter, c'est de vous faire accompagner par un tabacologue. C'est le secret de ma réussite cette fois !
    Bon courage à vous !
    Que la force soit avec vous !

    Marie, 62 ans

    Non fumeuse depuis 25 jours

  • Fumeuse depuis 25 ans je ne me pensais pas capable un jour d arrêter!
    Je suis aidée par les patchs, suivie par le tabacologue,lu pas mal d article sur les récepteurs nicotiniques ..
    Me voilà depuis presque 1 mois sans cigarette 
    Je suis moins fatiguée, moins anxieuse 
    Je m’aide de temps en temps de la cigarette électronique sans nicotine 
    C’est en train de devenir la normalité 
    De ne pas fumer 
    J’ai envie de vivre le longtemps possible et en forme 
    Nous n’avons pas besoin de la cigarette pour vivre , c’est une addiction , c était peut être juste  le bon moment pour moi
    Je n’avais jamais arrêté de fumé en 25 ans et ça y est je suis sur la Route de la réussite

    Alix, 41 ans

    Non fumeuse depuis 25 jours

  • Bonjour cela fait 10 moi aujourd'hui que j'ai arrêté de fumer après avoir fumé pendant presque 26 ans.et maintenant je Super bien

    Sebastien, 39 ans

    Non fumeur depuis 10 mois

  • Bonjour
    Voilà ça fait 3 ans que j'ai arrêté de fumer cela faisait environ 20 ans que je fumais 1 paquet par jour . J'ai eu plusieurs tentatives d'arrêts puis en août 2018 j'ai essayé la cigarette électronique pendant 6 mois. Aujourd'hui je n'ai plus jamais eu envie de reprendre une cigarette. Bien au contraire l'odeur du tabac me dégoûte . Alors courage à tout ceux qui souhaitent arrêter et dites vous que c'est possible .?

    Stéphanie, 46 ans

    Non fumeuse depuis 3 ans

Exprimez-vous !

Et faites partager aux autres votre expérience en postant votre propre témoignage: vous pourrez y parler des leçons tirées de cette expérience, des difficultés que vous avez pu rencontrer, de vos doutes, des moyens qui vous ont aidé, bref de tout ce qui a compté pour vous!